AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 il pleut il mouille | kang soo jin & libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: il pleut il mouille | kang soo jin & libre   Mar 8 Déc - 23:33

Because my heart was crying and the rain was falling
Bitmuri naeryeoseo jeongmal gwaenchanhasseo, nunmuri boijil anha gwaenchanhasseo. Gwaenchanhaseo tteonaneun neoreul japji motaesseo, ni maeumsok apeun gieok moduda jiwojul bitmuri naeryeoseo

L’automne avait pris place a Kirin, les arbres avaient délaissé leurs feuilles vertes pour se vêtir d’une robe au ton orange. Tout les élèves avait troqué leurs manches courtes pour des cardigans, les jupes avaient laissé places aux pantalons. C’est pendant une fin d’après midi que tout c’est passer, une brume délinquante et de fine pluie avait recouvert le complexe. Une fille de ma classe ma attraper par le bras un grand sourire aux lèvres, le genre de sourire qui provoque une jalousie immédiate « Hey Kang Soo Jin ! » « Oui ? » « Tu est au courant ? J’ai été prise en temps que trainee » Super !  Une personne de plus qui venait m’annoncer, avec un visage radieux, la nouvelle que tout le monde – sauf moi – semblait recevoir. Devenir trainee est le but de tout élèves de Kirin, la chance de pouvoir faire parti de l’industrie du diversement était ce pourquoi on se battait avec autant d’ardeur jour après jour. Pourtant malgré tout mes efforts, je n’avais été sélectionné par personne « Oh… » Cet onomatopée était le seul mot que j’avais réussit à prononcer, a chaque fois qu’une personne de ma promotion venait me faire part de son bonheur je ne pouvais m’empêcher d’être surprise. Je n’avais jamais compris pourquoi – malgré mes notes et mes résultats excellent – je n’avais pas eu la chance d’aller voir quelqu’un en disant ces mots. « Félicitation » Oui mes congratulations n’étaient pas sincère, et le ton joyeux qui aurait en principe les accompagné, n’y était pas non plus. Comprenez moi bien, j’étais heureuse pour chacune de toutes ces personnes, mais je ne pouvais pas m’arrêté de penser – égoïstement – a moi. A rêver que moi aussi bientôt je recevrais les félicitations de quelqu’un, qu’une personne viendrais me trouver et me dirais « Hey ! Kang Soo Jin, félicitation ! Il faut fêter ça ! » Et me tendrais un sac plastique blanc avec deux bouteilles de soju a l’intérieur. Mais pour l’instant je n’avais rien d’autres que des rêves et un sourire hypocrite. Quand le jeune homme tourna les talons, je fis de même. Sauf qu’au lieu d’aller en salle d’études, j’avais préféré prendre la direction du toit, je savais que personne ne montais sur le toit a la nuit pleurer.

A l’extérieur, l’air était humide et de fine goutes de pluie tombais du ciel. Parfais, elle me servirait de voile pour cacher mes larmes. Le vent s’engouffra dans l’espace fin entre ma nuque et mes cheveux, me donnant des frissons désagréable mais revigorant. Alors que j’aurais du me ressaisir et me promettre de travailler encore plus dur, je me laissai tomber au sol.  Je me rappelle que le sol était dur, froid et humide. Que l’ai glacée me brulais les narines et que pleurer n’arrangeais rien a la situation. Mais j’avais ce genre de chagrin débile qu’on les enfants d’écoles primaires, quand malgré tout ces efforts à rester sage ; tout le monde obtient des images et des bons points, sauf vous. Je n’avais aucun droit d’être jalouse, ou même de me laisser aller ; c’était juste plus fort que moi. «  Fighting, Kang Soo Jin ! » Plus facile à dire qu’a faire n’est ce pas ? Je sortis de mon sac mon téléphone, mes écouteurs et me mis à chanter comme ci ma vie en dépendais. Une chanson, deux, trois…. Jusqu'à ce que les larmes l’emportent sur l’envie de chanter… Et puis un fou rire. Comment pouvais-je lui donner raison ? Comment pouvais-je me transformer en loque humaine aussi rapidement. J’avais attrapé une feuille blanche dans mon sac – faute d’autre choses – et commença a la déchire « Si tu pense que je vais me laisser… » J’arrache un morceau de la feuille « … devenir aussi … » un autre morceau « … misérable » jusqu'à n’avoir plus rien d’autre qu’un infime morceaux de celle-ci «  TU PEUX ALLER AU DIABLE ! » Puis comme une folle sorti depuis la premier fois d’un asile, je me mis à rigoler, un rire incontrôlable qui pourrais faire peur a qui passerait par la… Manque de chance, quelqu’un était la. CLAC. La porte qui menait au toit venait de ce refermé dans un vacarme qui me fit sursauter. OUPS… Des pas se firent entendre derrière moi, sans me retourner, ni même me relever. Je lançai – désolé mère nature - le bout de papier restant a travers les barreaux qui me séparais du vide et dit a l’inconnu derrière moi «  Je ne suis  pas folle »
acidbrain
avatar
♫ DC : none
♫ AVATAR : bae su ji
♫ ÂGE : 2o ans
♫ POINTS : 87
Chant

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: il pleut il mouille | kang soo jin & libre   Jeu 17 Déc - 21:20

HJ : Ils sont vilains les gens, personne t’a répondu =O Je me dévoue XD Mais c’est qu’on a sacrément perdu l’habitude des rps libres sur Kirin je l’avoue ^^’

C’était fou ce que la vie filait à une vitesse incroyable. Celle de Min Ho était parsemée de rebondissements plus fous les un que les autres. S’il faisait une rétrospective sur ses années passées depuis son arrivée à Kirin lorsqu’il avait 15 ans, il s’en était passé des choses, et pas des moindres. Il avait été pris comme Trainee durant ses années lycée à Kirin, avait donc quitté la petite maison de son oncle pour intégrer les dortoirs de la White Entertainment, puis avait intégré le groupe KLUV, à l’origine trio de gars. Trois filles étaient venues compléter la formation et très vite ils étaient devenus un des groupes de KPOP les plus en vogue dans la Corée du Sud, à l’instar des SNSD ou de BEAST. C’était la belle vie, le groupe était sa nouvelle famille, il coulait des moments heureux. Puis il avait rencontré celle qu’il pouvait appeler la femme de sa vie, Ming Mi, au détour d’un couloir. Les débuts avaient été durs, puis ils s’étaient mutuellement apprivoisés, ils avaient eu des galères avec son père, les journalistes curieux, les anti-fans ou les fans jalouses, le départ impromptu de la jeune fille en Angleterre à cause de son père … Et petit à petit, alors que sa relation se renforçait toujours plus, sa carrière battait de l’aile : KLUV perdait de la notoriété, le groupe avait une grosse baisse de régime, puis la nouvelle était tombée : Luo et He Ran quittaient le groupe. La nouvelle avait atterré tout le monde, surtout Min Ho. La White avait décidé de fusionner KLUV et PRAYER, et ça n’avait pas fonctionné longtemps, ce qui s’était soldé par la dissolution des deux groupes. Et voilà que Min Ho avait pris un nouveau départ. Il était désormais professeur de batterie à Kirin et présentateur TV à KBS. Et chaque jour, il réfléchissait à comment il allait formuler sa demande en mariage à Ming Mi. Quelle vie agitée !

Ce soir, son dernier cours s’était achevé relativement tard, et il faisait déjà nuit lorsqu’il ferma la porte de la salle de cours. Après tout, on était en fin d’automne et la nuit tombait ainsi relativement tôt. Les étudiants, des 1ère année, avaient montré énormément de zèle à la pratique de la batterie et il y avait vraiment de bons éléments, ça faisait plaisir à voir.
Min Ho consulta rapidement sa montre. Il était environ 18h, et Ming Mi travaillait encore jusque tard. Il avait donc un peu de temps devant lui et n’avait pas envie de rentrer immédiatement. Il décida donc d’aller se ressourcer un peu sur le toi de l’école, prendre l’air frais de la nuit tombée, et être au calme surtout. Ca ne faisait pas de mal parfois, de s’isoler et de juste, ne penser à rien.
C’est donc le sourire aux lèvres et chantonnant gaiement que l’ex batteur de KLUV grimpa les marches le menant au toit et ouvrir la porte y donnant accès. Son sourire fut remplacé par une expression de surprise quand il vit que non seulement il n’était pas seul, mais que la fille se trouvant déjà ici venait de jeter des morceaux de papier par-dessus la rambarde. Il s’approcha un peu et lança sur le ton de la plaisanterie qui le caractérisait tant : « Ben … J’espère que c’était pas un devoir où tu as eu une mauvaise note que tu viens de balancer par-dessus bord ! » Vu l’expression sur le visage de la jeune fille, même s’il ne le distinguait pas trop bien à cause de la pénombre, elle n’avait pas l’air très ravie. Il espérait que son humour n’allait pas faire mouche et qu’elle n’allait pas l’envoyer paître.
avatar
♫ DC : Kang Jae Sun & Koizumi Yûji
♫ AVATAR : Lee Hong Ki
♫ ÂGE : 23 ans
♫ POINTS : 122
Musique

Voir le profil de l'utilisateur http://odis.forum-actif.net
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: il pleut il mouille | kang soo jin & libre   Mar 22 Déc - 2:46

Jun Su passait une journée relativement bonne. Il s'était réveillé sans problème ce matin, son frère l'avait écouté et n'avait pas fait de crise avant d'aller en classe, il n'était pas arrivé en retard au travail et tout ce qu'il avait à faire en tant qu'acteur avait été fait avec succès. Il était encore tôt et le jeune homme n'avait pas du tout envie de rentrer chez lui tout de suite, alors, presque tel un automate, il se dirigea vers l'endroit où il avait passé une grande partie de sa vie : Kirin. Il y allait assez souvent : il aimait regarder les élèves s’entraîner de loin, cela lui rappelait tellement ces années où il était à leur place. Assit dans un des fauteuils du grand amphithéâtre, le jeune acteur regardait la scène qui était maintenant vide. Cette salle renfermait beaucoup de souvenirs pour lui : ses plus beaux moments avec ses camarades s'étaient passés ici, ses représentations et entraînements jusqu'à épuisement, et surtout, sa rencontre avec son petit-ami. Un sourire collé au visage, il soupira tout en s'étirant, profitant de son petit moment de solitude. Tellement de chose avait changé, et malgré le fait qu'il adorait son métier maintenant, il ne pouvait pas s'empêcher de se dire que cette époque lui manquait terriblement. Tout était plus facile lorsqu'il était encore étudiant, malgré sa situation avec son frère : aujourd'hui, le plus difficile était bel et bien de ne pas dévoiler au monde qu'il élevait son jeune frère et qu'en plus de cela, il était homosexuel.

Quelques minutes plus tard il était sortit de l'amphithéâtre, et, errant quelque temps dans les couloirs presque vides, Jun Su se décida d'aller sur le toit. Ça avait été un lieu important aussi au court de sa scolarité, après tout, c'était un peu ce que presque tous les étudiants faisaient quand ils voulaient avoir un peu de tranquillité : aller sur le toit. Et Jun Su n'avait pas échappé à la règle, même si en fin de compte, cet endroit n'était pas forcément le plus tranquille et silencieux de Kirin. Parce que oui, entre les gens qui veulent être seuls, ceux qui mangent en groupe là-haut, ceux qui y vont pour raconter des ragots sans être prit et autre, c'était loin d'être un havre de paix. Montant les escaliers, il pouvait entendre que quelqu'un venait de fermer la porte menant au toit. Haussant les épaules, il continua quand même sa montée jusqu'à arriver à destination. Quand il ouvrit la fameuse porte, il aperçut presque immédiatement deux personnes et il ne mit pas longtemps avant de reconnaître Min Ho. Il était connu, certes, mais lui et Jun Su avaient une histoire particulière aussi, liée à Ming Mi, amie proche du jeune acteur et petite-amie de présentateur.

« Oh, Min Ho, ça va ? » salua-t-il poliment, parce que oui, ils avaient une relation assez... normal maintenant. « Je ne vous dérange pas j'espère ? » demanda-t-il ensuite en voyant une jeune femme, une étudiante, qu'il ne connaissait pas.
avatar
♫ DC : Jang Min Hee
♫ AVATAR : MyungSoo - L [INFINITE]
♫ ÂGE : 24 ans
♫ POINTS : 507

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: il pleut il mouille | kang soo jin & libre   

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
il pleut il mouille | kang soo jin & libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il pleut, il mouille, c'est la fête à la grenouille | FRIGG
» Les Pigeons de La Trémouille pigeonnés
» Il pleut sur la ville
» [RP] Moi je t'offrirai des perles de pluie venues de pays où il ne pleut pas
» Les Fantômes de La Trémouille recherchent victimes expiatoires et arbitre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» K I R I N • :: KIRIN ART SCHOOL :: Extérieur :: Toit-