AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei   Jeu 22 Oct - 0:03

Comme une famille


Peter Pan


Jun Su était impatient : aujourd'hui c'était le 31 octobre, donc en conclusion, c'était Halloween. Quand il était plus jeune, il avait l'habitude de le fêter avec son frère aîné, puis quand leur relation s'est dégradée ils ont arrêtés et leurs parents aussi d'ailleurs. Après la naissance de Yong Joon, la famille a reprit cette bonne vieille habitude, surtout Jun Su qui la plupart du temps était celui qui partait dans les rues avec son petit frère pour sonner aux portes et demander des bonbons. Halloween est une fête moins connue et populaire en Corée, mais avec le temps et la mondialisation, les gens fête de plus de plus ce jour, au plus grand bonheur de Jun Su et Yong Joon. Car en effet, même après la mort de leurs parents, les deux garçons ont continués de faire Halloween, avec toujours autant d’enthousiasme et de joie.

Sa seule erreur était de laisser son frère choisir les déguisements. Yong Joon avait à tout prix voulu être déguisé en citrouille, parce que, apparemment, c'était ''trop cool, trop bon et qu'en plus il pourra s'amuser plus tard à pousser ses amis pendant la fête qu'ils avaient prévu chez les parents de celui-ci''. Jun Su avait sourit, heureux de voir le petit garçon de neuf ans plus épanoui qu'avant, malgré sa timidité toujours présente. Le problème, c'était pas Yong Joon en citrouille, ça non : Jun Su avait facilement trouvé un déguisement de bonne qualité pour son frère. Le problème, c'était que pour lui, son jeune frère avait choisi un déguisement de Peter Pan assez ridicule. Mais ça avait été impossible pour Jun Su de refuser, surtout pas devant le regard de chiots battus lancé par Yong Joon en plein milieu du magasin.

La nouveauté de l'année, c'était la présence d'une troisième personne. Effectivement, Jun Su avait invité Ji Hei après des semaines de doute, mais Yong Joon avait mis son grain de sel et le jeune acteur n'avait alors pas hésité deux minutes de pus : il avait téléphoné à son ami, espérant qu'il dise oui, ce qu'il fit bien entendu. Bref, Jun Su était chez lui, déguisé en Peter Pan avec son frère en citrouille à ses côtés, alors qu'il finissait les retouches maquillage sur Yong Joon, quand la sonnette de la porte d'entrée retentit dans l'appartement. Figé, Jun Su reposa le maquillage qu'il venait de terminer, laissant Yong Joon aller ouvrir la porte. Il entendit la voix de Ji Hei, et, se levant, il sourit immédiatement en croisant le regard de son ''ami''.

« Hey, si t'étais venu habillé comme ça chez moi y a un an quand je t'ai assommé, je t'aurais sûrement tué. » plaisanta-t-il en voyant le déguisement assez effrayant de son ami, qui était habillé en ce qui semblait être la faucheuse. Bref, Jun Su en Peter Pan faisait un peu tâche à côté...




& la Faucheuse

(C) Galimybé - Mini BN
avatar
♫ DC : Jang Min Hee
♫ AVATAR : MyungSoo - L [INFINITE]
♫ ÂGE : 24 ans
♫ POINTS : 507

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei   Jeu 22 Oct - 1:04


Comme une famille
Je croyais que le thème c'était faire peur pas être mignon !


Halloween, ma fête favorite ! Comme toutes les fêtes devrais-je plutôt dire, mais celle-ci avait ma préférence : en effet, me costumer était l'un de mes passes-temps favori quand j'étais enfant. Ah, combien de fois avais-je fait nos costumes sur mesure, surtout ses dernières années. Oui, en effet, j'ai 24 ans et je fête toujours Halloween. Et alors ? J'assume totalement !

Cette année plus que les autres, j'avais mis le paquet : un déguisement de Mister Jack pour mon frère et un de Harley Quinn zombifiée pour ma petite soeur, mais aussi un déguisement de faucheuse pour moi. J'avais poussé mon déguisement dans un réalisme extrême parce que cette année contrairement aux autres, j'allais faire Halloween en dehors de ma famille. Dans ma famille de coeur disons. Pas que je n'aime pas ma famille, au contraire, mais disons que c'était la famille à laquelle je m'étais attaché. Alors j'avais mis le paquet pour les impressionner. Ça m'avait pris longtemps mais j'avais fini par y arriver.

Rien que le temps de faire le trajet jusqu'à chez eux, j'avais déjà effrayé deux petites bandes de gamins, qui avaient limités tournés les talons en abandonnant leurs bonbons et en hurlant à la mort et une femme âgée avait dû croire que sa dernière heure était arrivée car alors qu'elle sortait promener son chien, elle m'avait aperçu et était directement rentrée chez elle, tant pis pour la balade de Pupuce le chien. J'avais beaucoup ri sous ma cape.

Et me voilà enfin devant chez eux. Eux. Yong Joon, le petit garçon plus que timide mais très attachant, et son grand frère, celui que je considérais comme mon meilleur ami en quelque sorte depuis que nous nous étions rencontrés, alias Jun Su le phoque. Ma seconde famille. J'avais pénétré une fois dans l'intimité de la petite famille et depuis je ne souhaitais plus en partir : je m'étais attaché à ces deux personnes plus qu'à n'importe qui. L'enfant parce qu'il était tellement mignon et gentil. Et l'ancien élève en théâtre ... Aussi parce qu'il était si mignon et gentil. Mais disons qu'il ne me laissait pas le même style d'impression : lui c'était plus proche d'un sentiment que je n'avais encore jamais vraiment ressenti que d'un basique attachement.

Je sonnais et j'entendis rapidement un bruit de course se diriger vers la porte pour s'ouvrir : j'attrapais Yong Joon dans mes bras et le fit tourner en l'air.


"Salut champion ! Mais dis donc, c'est que tu es tout mignon habillé en citrouille ! Normal que ta joue droite soit à peine terminée ? C'est pour que les filles qui se trouveront à la fête de ton ami puissent te déposer un petit bisou ? le taquinais-je gentiment avant de le reposer sur le sol."


J'entendis Jun Su s'approcher et je me tournais vers lui, en faisant de mon mieux pour conserver un visage mort et froid, qui ne tenu pas plus de 10 secondes car j'avais beaucoup de mal à ne pas sourire en sa présence.


"Hello Junnie.  Tu es encore avec cette histoire ma parole ? Tu m'en veux encore à ce point là ? plaisantais-je en me dirigeant vers lui pour lui donner une accolade. Dis-moi, aujourd'hui, on est bien le 31 octobre ? Hum. C'est bien Halloween ? Oui ? Et on est bien censé faire peur ? Pour Yong Joon je comprends encore mais toi ... Tu sais qu'on est censé inspirer l'effroi et pas l'envie de faire un gros câlin ? lui demandais-je après lui avoir fait un clin d'oeil. "


Bon sang, dans son costume de Peter Pan, il était si mignon ... Je devinais bien là la patte redoutable de son petit frère qui avait dû choisir ce déguisement exprès pour lui. Il faudra que je pense à remercier ce petit un jour ... Je leur souris et leur racontais les événements qui avaient ponctués mon chemin, en m'appuyant légèrement sur Jun Su : son contact m'avait manqué. Il faut dire que depuis qu'il était devenu Trainee je le voyais moins qu'avant car il avait quitté l'école ...


"Bon, c'est pas tout ça les enfants, mais on est pas censé aller torturer quelques âmes en peine avant de t'emmener à ta fête champion, demandais-je en le reprenant dans mes bras, presque pour donner le signal du départ."

fiche de © century sex

avatar
♫ AVATAR : Jung Kook - BTS
♫ ÂGE : 24 ans
♫ POINTS : 239
Stylisme

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei   Ven 23 Oct - 0:53

Comme une famille


Peter Pan


Le jeune homme était stressé. C’était la première fois depuis longtemps qu'il allait passer sa soirée d'Halloween avec quelqu'un d'autre que son petit frère. En plus, celui-ci lui avait apprit que les parents d'un de ses amis l'avait invité pour qu'il passe la soirée chez le fameux ami avec d'autres enfants de leur âge et qu'ils passent la nuit là-bas aussi, sous la surveillance des parents présents bien entendu. Jun Su avait été déprimé pendant quelques jours, pensant qu'il allait passer sa fin de nuit tout seul. Car effectivement, yong Joon faisait quand même la récolte des sucreries avec lui, à son plus grand bonheur de grand frère gâteau. Jun Su savait très bien commencent son ami allait réagir. En même temps, il comprenait tout à fait sa réaction : si les rôles avaient été inversés, le jeune acteur ne se serait pas gêné pour se moquer gentiment de Ji Hei. Celui-ci serait particulièrement mignon en costume de Peter Pan, en plus de ça...  Jun Su ne put s’empêcher de sourire face aux remarques particulièrement drôles et taquines de Ji Hei.

« Yong Joon a des goûts particuliers... Mais au moins, j'ai un look totalement tendance, moi ! » répondit-il à Ji Hei tout en redressant son petit chapeau attaché à son cou par un simple élastique.

Ji Hei raconta ensuite toutes ses aventures qui lui étaient arrivés sur le chemin et, dans un sens, Jun Su pouvait totalement comprendre ces pauvres enfants. S'il ne connaissait pas personnellement son ami, il aurait très certainement prit peur, pas au point de s'échapper en criant, certes, mais il foutait quand même les boules le petit lapin ! Ji Hei s'était quelque peu appuyé contre Jun Su pendant son discours, et celui-ci finissait tant bien que mal le maquillage de Yong Joon tout en essayant de ne pas le louper, ce qui était difficile alors que Ji Hei racontait des âneries et qu'en même temps, il était appuyé contre lui doucement, presque comme un vague souvenir.

« Hum, oui, bouge pas je vais chercher nos sceaux pour les sucreries et je reviens ! » dit-il avant de partir, se forçant à quitter des yeux la scène attendrissante entre Ji Hei et Yong Joon.

Jun Su revint quelques secondes après, trois paniers décorés dans les mains. Il tendit le plus petit à Yong Joon qui sourit encore plus en voyant l'objet, puis, timidement, il en tendit un autre à Ji Hei. Dix minutes plus tard ils étaient tous les trois dehors, des enfants étant déjà en train de sonner à quelques portes en réclament des bonbons. Main dans la mai avec Yong Joon, Jun Su et Ji Hei partirent vers une porte au hasard et ils sonnèrent, attendant qu'on vienne leur ouvrir la porte. Une vieille dame vint leur ouvrir, et, sursautant au début lorsqu'elle les aperçut, elle se mit à sourire puis à rire en voyant l'étrange trio. Elle prit une poignée de sucreries et les plaça dans les trois sceaux, leur souhaitant une bonne soirée avant de rentrer chez elle.

« Hé, regarde Yong Joon ! Ji Hei a dû taper dans l’œil de la vieille dame, il a plus de bonbons que nous ! » dit Jun Su tout en regardant son ami avec son plus beau regard de ''bitch please''.

Yong Joon se mit à rire, et, volant deux sucreries dans le sceau de Ji Hei, il partit en trottinant devant eux, guilleret. Ils firent du porte à porte pendant une bonne heure, puis, ce fut le moment d'emmener Yong Joon chez son ami. Une fois arrivé devant la porte de celui-ci, Jun Su discuta quelques temps avec les parents avant de rejoindre son ami qui l'attendait quelques mètres derrière. Ils avaient laissés leurs sceaux pour les enfants.

« Je suis prêt à y aller ! J'ai entendu qu'une maison hantée avait été installée, tu veux aller y faire un tour ? » proposa-t-il tout en sachant qu'il détestait ça, mais que Ji Hei, lui, adorait ce genre de choses.




& la Faucheuse

(C) Galimybé - Mini BN
[/color]
avatar
♫ DC : Jang Min Hee
♫ AVATAR : MyungSoo - L [INFINITE]
♫ ÂGE : 24 ans
♫ POINTS : 507

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei   Ven 23 Oct - 17:18


Comme une famille
Je suis le tortionnaire des retraités, crains ma puissance ♥


On formait une belle brochette tous les trois : une petite citrouille orange très mignonne qui courait dans tous les sens, excitée comme une puce, une faucheuse qui ne cessait de sourire et de rire et un Peter Pan qui avait bien grandi et assumait totalement son look super vert, super moulant et super décalé. Une belle bande de rigolos, ce que nous étions et que nous assumions avec autant de panache que Jun Su le faisait, avec son petit chapeau vert pointu sur lequel reposait une plume rouge, qui lui donnait un petit air de Robin des Bois.

Jun Su avait rapidement terminé le maquillage de son petit frère, comme il le pouvait, vu que je ne l'aidais pas vraiment en rester coller à lui, mais je devais bien l'avouer, il m'avait manqué. Il était ensuite parti chercher les récipients qui allaient contenir nos montagnes de bonbons et tendit le plus petit à son frère, avant de m'en donner un aussi, que je pris avec plaisir, lui adressant mon sourire le plus charmeur. Nous étions ensuite sorti, Yong Joon placé entre nous deux, le sourire aux lèvres. Et le simple fait d'être là comme ça, me rendait heureux : vous savez, ce genre de bonheur que l'on ressent lorsqu'on a l'impression qu'on a réussi quelque chose dans notre vie, lorsqu'on a enfin trouvé un moment de paix intérieure. Et bien le voilà mon moment de paix intérieur : avec Yong Joon & Jun Su, en se baladant tous les trois main dans la main.

Nous sonnâmes à la porte d'une maison et qu'elle ne fut pas ma surprise de voir la vieille femme que j'avais croisé à l'allée, qui avait fui avec son chien pour se réfugier chez elle, nous ouvrir la porte. Si elle afficha tout d'abord un visage choqué, elle retrouva vite le sourire en voyant mes deux compagnons de farces & attrapes. Elle nous partagea une grosse poignée de bonbons avant de refermer la porte en nous souhaitant une bonne nuit.


"C'est pas tout à fait ce que tu crois Junnie, riais-je avant de lui expliquer que c'était la personne à qui j'avais fais peur plus tôt. Je crois qu'elle m'a surtout donné plus de bonbons de peur que je proteste et que je l'emmène avec moi en Enfer. Surtout que j'y amène déjà Peter Pan et une citrouille, alors je pense qu'elle voulait surtout s'éviter un étrange voyage sans retour, plaisantais-je en lui donnant une pichenette amicale sur le front. ... Hé, reviens ici petit chapardeur de gourmandises!"


Yong Joon avait profité de ma distraction pour me piquer des bonbons et je lui courus après en mimant un monstre qui voulait le manger avant de l'attraper en riant et de le reposer au sol en lui ayant correctement ébouriffé ses cheveux. Notre balade dura un petit moment, jusqu'à ce que nous arrivâmes devant la maison de son ami. Là, je laissais Jun Su faire, discuter avec les parents, tandis que je souhaitais une bonne soirée à son petit frère et que je lui confiais nos sceaux de friandises. Mon ami finit par me rejoindre en me proposant d'aller tester la maison hantée qui s'était installée en ville spécialement pour l'occasion. Je le regardais, étonné : je savais qu'il n'était pas très fan de ce genre de choses, contrairement à moi qui en raffolait, et je compris rapidement qu'il proposait ça justement parce qu'il savait que ça me plairait. Un sourire touché éclaira mon visage et je lui ébouriffais les cheveux, remettant bien en place son chapeau après, avant de passer mon bras autour de son cou.


"Ah Junnie ... C'est courageux de ta part de proposer ça comme ça ! Je suis fier de toi, le taquinais-je gentiment. En route pour la maison Hantée alors ! Et puis ne t'inquiètes pas, si tu as trop peur, tu pourras toujours te cacher derrière moi : j'ai une fausse faux et même toi tu as trouvé mon costume bien fait !"


Une autre proposition m'avait brûlé les lèvres, mais j'avais peur qu'il refuse et que notre soirée se passe ensuite dans une ambiance gênante : j'aurais bien aimé pouvoir le rassurer en lui disant que si jamais il était trop effrayé il pouvait me tenir la main, mais comme depuis maintenant un an, je ne savais pas trop où me mettre parfois.


" Allez, en route, on est parti ! m'exclamais-je en l’entraînant avec moi, mon bras toujours autour de son cou. Allons donc réveiller quelques mauvais esprits !"

Nous marchâmes pendant une bonne vingtaine de minutes, le temps de changer de quartier et de nous diriger jusqu'au lieu où nous souhaitions nous rendre. A ma grande surprise, il n'y avait presque aucune queue devant l'attraction et je me mis à craindre que ce ne soit pas à la hauteur de mes attentes, jusqu'à ce qu'un homme plus grand et plus massif que moi en sorte en hurlant presque, le visage livide. Un sourire éclatant naquit alors sur mon visage et après avoir achetés nos billets et fermement négocié avec Jun Su pour qu'il me laisse payer le sien, je me tournais vers lui après avoir remis ma capuche de faucheur.


"Prêt pour un voyage au fin fond de tes pires cauchemars, lui demandais-je d'une voix d'outre-tombe en réussissant enfin à garder un visage sérieux. Allez, fait pas cette tête là, ça va bien se passer ... Promis, je te laisserais pas là-dedans tout seul, ajoutais-je d'un ton que je voulais plus rassurant, en lui faisant un clin d'oeil."


Je n'en montrais pas beaucoup mais je n'étais pas très rassuré moi non plus, même si j'adorais toutes ces choses occultes : toutes les personnes qui étaient ressorties de l'attraction semblaient pour la plupart vidées de toute énergie et passablement bien effrayées. Ça serait quand même dommage qu'on ressorte dans cet état de légume et qu'on le reste toute la soirée, alors que c'était notre première soirée tous les deux depuis bien longtemps.


fiche de © century sex

avatar
♫ AVATAR : Jung Kook - BTS
♫ ÂGE : 24 ans
♫ POINTS : 239
Stylisme

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei   Dim 25 Oct - 17:16

Comme une famille


Peter Pan


Jun Su ne savait vraiment pas pourquoi il faisait ça : il détestait les maisons hantées mais il venait de proposer à Ji Hei d’y aller. Quand il était plus jeune, il faisait tout pour éviter ce genre d’attraction, puis un jour, voulant suivre son frère pour faire le courageux, il entra et ressortit de la maison hantée en larmes dans les bras de son frère, les deux complètement paniqués. Bref, depuis, Jun Su n’y était pas retourné, même avec Yong Joon. Celui-ci ne lui avait jamais demandé d’y entrer et ça n’était pas l’aîné des deux qui allait lui proposer. Mais avec Ji Hei, c’était différent. Depuis le début, ça avait toujours été différent. Et Jun Su savait très bien que son ami adorait ce genre de choses, surtout pendant les périodes de fêtes. Alors pendant Halloween, ça devait être parfait… n’est-ce pas ? Pas que ça soit un rendez-vous ou autre hein, c’était juste une sortie entre deux amis proches, rien d’autre. Cela faisait maintenant un an qu’ils se connaissaient mais Jun Su n’avait jamais osé parler de ses sentiments à Ji Hei. Pour tout dire, lui-même n’était pas non plus sur et certain qu’il ressentait de l’amour pour son ami et non une amitié très forte.

« Elle est en plastique ta faux Ji Hei. » exposa-t-il, regardant la fameuse faux avec un doute énorme dans les yeux.

Ils partirent ensuite, côte à côte, et si Jun Su avait été plus courageux, peut-être aurait-il tenté d’attraper la main de Ji Hei mais il s’en empêcha. Entre amis, ça pouvait semblait être étrange, encore, dans certaines situations c’était envisageable mais là ils ne faisaient que marcher, il ne se passait rien du tout, alors bon, se tenir la main, ça serait bizarre. Retenant son envie, Jun Su put enfin penser à autre chose lorsqu’ils arrivèrent devant l’attraction digne d’un enfer sur terre. Les gens qui en sortaient semblaient avoir été attaqués par de vrais démons, et cela effraya totalement le pauvre acteur. Il était peureux et ça, ce n’était pas nouveau. Pourtant, même si Ji Hei l’avait déjà vu dans ses pires états, il avait, pour une fois, l’envie de passer pour quelqu’un de courageux et pas de pleurnichard. Même si au fond de lui, il savait très bien qu’il allait mourir de peur. Les deux jeunes hommes n’attendirent pas longtemps avant d’arriver au guichet et, après quelques temps de négociation, Ji Hei paya pour leurs deux entrées. Et, bien entendu, il s’amusa à effrayer Jun Su qui regardait la maison hantée comme si il se dirigeait vers sa propre mort.

« J’hésite entre te détester et t’adorer tu sais. Si on se fait attaquer, plus d’amitié, je te donne à bouffer aux zombies et autres. » dit-il en plaisantant malgré sa peur.

Pressés par le staff, ils rentrèrent à leur tour, à pied. Au moins, ils pourront courir si besoin, contrairement à ces stupides manèges où les gens rentraient dans un chariot. Proche l’un de l’autre, Jun Su et Ji Hei marchaient tranquillement lorsqu’une main se posa respectivement sur chacune de leur épaule. Jun Su ne se préoccupa même pas de la réaction de son ami ; il se retourna en criant et lorsqu’il n’aperçut personne, il se rapprocha encore plus de Ji Hei, presque tremblant. Ils firent seulement quelques mètres lorsqu’une main attrapa leur cheville cette fois ci, manquant de faire trébucher Jun Su sous la peur. Désespéré, il s’accrocha cette fois ci à Ji Hei, attrapant sa main avec le plus de force possible. Il pria intérieurement pour que son ami ne retire pas sa main de la sienne, et, avec bonheur, il ne le fit pas. Le mur sur leur droite se mit soudainement à bouger, les faisant tous les deux sursauter, puis, alors qu’ils se retournaient pour s’engager dans un autre couloir, une énorme araignée leur tomba devant le nez, achevant presque les deux jeunes hommes. S’appuyant contre un mur qui semblait être sans danger, la main toujours accrochée à celle de Ji Hei, Jun Su poussa un énorme soupir tout en essayant de reprendre sa respiration.

« Yah, c’est quoi… ce truc ? Faut pas être cardiaque nom de dieu ! » se plaignit-il tout en tirant sur le bras de Ji Hei.

Ils reprirent ensuite leur chemin, toujours collés l’un contre l’autre et main dans la main. Ils arrivèrent au bout de quelques minutes dans le dernier couloir, mais, alors qu’ils pensaient enfin être tranquilles et qu’ils commençaient à se relaxer, un cri effroyable résonna derrière eux. Sursautant, ils se retournèrent pour apercevoir une jeune femme aux longs cheveux noirs qui lui cachaient tout le visage, courant vers eux en poussant des cris inhumains. Oubliant sa virilité qu’il avait dû laisser dehors, Jun Su se mit à crier comme s’il était poursuivi par un meurtrier, et, embarquant Ji Hei avec lui, il s’enfuit en courant, quittant l’attraction le souffle court et totalement rouge à cause de l’effort fournit et du stress. Seulement quelques personnes se trouvaient à attendre dans la file d’attente et, si certains s’amusaient des deux jeunes amis qui venaient de sortir, d’autres semblaient être encore plus stressé qu’avant.

« Ji-ah, ça te dit qu’on rentre ? Chez moi ? Chez toi ? Peu m’importe, mais j’ai besoin d’une couette et d’un chocolat chaud pour me réconforter. » couina Jun Su, ne se rendant pas compte qu’il tenait toujours la main de Ji Hei comme si sa vie en dépendait. Ce n’était pas de sa faute, ça semblait être tellement… normal.




& la Faucheuse

(C) Galimybé - Mini BN
avatar
♫ DC : Jang Min Hee
♫ AVATAR : MyungSoo - L [INFINITE]
♫ ÂGE : 24 ans
♫ POINTS : 507

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei   Lun 26 Oct - 2:34


Comme une famille
Courage, fuyons !


Ah cette petite lueur de provocation dans les yeux de Jun Su ... Il essayait à tout prix de cacher qu'il avait peur en me taquinant, mais je pouvais bien déchiffrer ses émotions depuis le temps.  Je lui pinçais le nez avant de chuchoter à son oreille que je savais qu'il m'adorait et que les zombies ne me trouveraient pas à leur goût, qu'après tout je n'étais pas vraiment comestible, le tout avant que nous ne soyons littéralement pousser à l'intérieur de la maison hanté par ceux qui géraient l'attraction. Je me mis à son niveau, mais juste quelques centimètres devant lui, de façon à lui faire comprendre que j'étais là et que j'essayerais le mieux possible de le protéger de ce qui nous attendait à l'intérieur : après tout, si j'apparaissais le premier dans le champ de vision des "monstres", j'aurais plus de chances d'être celui sur qui cela tomberait et Jun Su pourrait alors respirer un peu plus tranquillement.

Lorsqu'une main se posa sur nos deux épaules, je regrettais presque d'avoir accepté la proposition de Jun Su : il semblait réellement terrifié, comme le prouvait le petit cri qu'il avait poussé et le rapprochement qu'il avait opéré près de moi. J'avais presque envie de le serrer dans mes bras et de lui caresser les cheveux en lui disant que tout irait bien et qu'on allait rapidement sortir de là ... Mon ami longeait le mur, s'appuyant presque contre tandis que je gardais les yeux bien ouverts, attentif à tous mouvements suspects pouvant arriver. Je ne m'attendais pas à ce que le mouvement vienne d'à côté et que ce soit Jun Su qui me surprenne en manquant de tomber et en s'accrochant fortement à ma main. Je la serrais un peu plus dans la mienne pour lui faire comprendre que j'étais là et que je ne le laisserais pas tomber, un petit sourire d'auto-satisfaction et de taquinerie aux lèvres.

Le mur se mit alors à bouger et ne m'attendant pas du tout à ce genre de chose, mon coeur manqua lui aussi un battement et alors que nous continuions notre chemin, une araignée décida de nous sauter au visage, ce qui nous fit tous les deux sauter au plafond, surtout de surprise. Pendant quelques secondes nous fîmes une pause, appuyés contre un mur qui semblait moins traître que le dernier, le temps de reprendre notre souffle. Jun Su s'accrocha un peu plus à mon bras et je passais mon bras libre autour de son cou, pour lui faire une sorte de câlin, pour le rassurer et me rassurer aussi en même temps. J'avais peut-être un peu sous-estimé cette maison hantée ...


" On peut le faire ... Je pense qu'on approche de la sortie. Promis, je t’entraînerais plus dans ce genre de truc, ça serait dommage que tu meurs précocement d'une crise cardiaque. Je risquerais de m'ennuyer après, lui chuchotais-je tout près de son oreille, le tenant toujours contre moi. Allez, prêt à y retourner ?"


Nous nous remîmes alors à marcher, vers la sortie, serrés l'un contre l'autre, main dans la main et je dois bien avouer que je me sentais plus rassuré ainsi : j'avais beau me la jouer cool devant lui, je devais bien admettre que ça foutait quand même les jetons ! Nous avançâmes ainsi pendant quelques courtes minutes, toujours ponctuées par quelques sursauts, mais c'était beaucoup plus calme qu'au début. Enfin, nous aperçûmes le bout du tunnel et notre respiration se fit plus soulagée, jusqu'à ce que nous entendions un bruit digne de The Grudge et que nous nous retournions pour faire face à une personne au déguisement plus que ressemblant. Mon coeur manqua un second battement et pendant une seconde ou deux je restais tétanisé, partagé entre l'envie de saluer le monstre comme si de rien n'était pour prouver mon courage et celle de prendre mes jambes à mon cou pour sauver ma vie. Je crois que Jun Su décida pour moi en fuyant à toute vitesse, toujours accroché à ma main, et il nous sortit de là en un temps record.

Le retour à la réalité et à la lumière du jour vu plus difficile que prévu : je clignais des yeux quelques secondes, le temps de me réhabituer, avant de remarquer l'état de Jun Su, qui semblait au bout de sa vie, appuyé contre le mur de la sortie, sa main toujours accrochée à la mienne comme si sa vie en dépendait. Je nous laissais quelques secondes, le temps de reprendre notre souffle, avant de répondre à Jun Su.


"Désolé Junnie, je pensais pas que ça serait si ... Intense, riais-je, un peu dépassé en m'appuyant à côté de lui. Allez viens là mon Peter Pan, on rentre à la maison. La mienne est plus proche, je pense que ça sera mieux pour nous, ajoutais-je en regardant nos jambes encore un peu tremblante. En tout cas, je suis fier de toi, tu as été très courageux, le taquinais-je gentiment avant de déposer un petit bisou de récompense sur son front. Tu viens, on y va ..."


Je lui adressais un grand sourire et nous nous mîmes en route. C'est d'ailleurs alors que nous approchions de chez moi -je pouvais apercevoir ma maison - que je remarquais que nous nous tenions encore la main ; jusqu'à là, je n'y avais pas prêté attention. Ça me semblait si naturel à ce moment là de le guider ainsi ... Ne voulant pas briser cet instant si cher à mon coeur, je resserrais ma prise sur sa paume et me mis à sourire - peut-être comme un imbécile heureux, je l'admet. Arrivés devant la porte, je fouillais les poches de mon costume pour trouver mes clés et dus me résoudre à couper le contact entre nous le temps de trouver ce fichu trousseau, qui avait encore disparu dans l'une des innombrables poches. Quand je le trouvais enfin, j'ouvris et fis pénétrer Jun Su dans mon chez-moi : il n'était venu très souvent, par peur de déranger, et j'étais assez content d'être celui qui l'accueillait, pour une fois.


"Fais comme chez toi Junnie ... Mais ne fais pas attention au bazar : ma mère est en voyage pour son travail et lorsque l'on n'est que tous les trois à la maison, c'est assez compliqué de tout garder rangé ... Tu me connais, je suis pas très organisé, mon frère est comme moi et en plus on a une petite soeur, alias une ado en pleine mutation donc pas très portée sur le ménage, m'expliquais-je en guise d'excuse.Il n'y a personne ce soir alors détends-toi : on n'est que tous les deux, pas la peine d'être sur tes gardes."


Je lui fis un clin d'oeil, avant de me déchausser, lui laissant le temps de faire de même, avant de reprendre sa main dans la mienne - un geste possessif que je n'avais pas vraiment pu contrôler - et de nous diriger vers notre grand salon et de l'installer dans notre canapé qui "mangeait les gens", selon sa propre expérience.


"Je propose qu'on aille voir ce qu'il y a au frigo, que je cuisine un petit truc et qu'ensuite on regarde tranquillement un film cachés sous notre couette, avec un bon chocolat chaud en complément. Deal ? lui demandais-je avec mon plus beau sourire, debout face à lui."

fiche de © century sex

avatar
♫ AVATAR : Jung Kook - BTS
♫ ÂGE : 24 ans
♫ POINTS : 239
Stylisme

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei   Lun 26 Oct - 19:40

Comme une famille


Peter Pan


Si Jun Su avait encore de l'espoir, celui-ci devait maintenant être totalement écrasé. Il y avait réellement une raison pour qu'il n'aille jamais dans ce genre d'attractions et maintenant il s'en rappelait très bien. Il avait se dire qu'il y allait avoir des personnes réelles dedans et non de vrais monstres, il ne pouvait pas s'empêcher de sursauter et de pousser des cris digne d'un film d’horreurs. La seule chose qui pouvait plus ou moins le réconforter était que Ji Hei avait lui aussi eut quelques moments de peur où il avait sursauté et manqué de pousser des petits cris aussi. Jun Su en avait fait des maisons hantées, mais celle-là était particulièrement effrayante. L'ambiance était froide, ils ne voyaient presque rien, il y avait un silence de morts jusqu'à ce qu'un monstre, enfin une personne déguisée, ne se décide de sortir pour effrayer ses pauvres victimes. Arrivés à la fin de l'attraction d'horreur, une jeune femme déguisée en The Grudge leur courut après mais apparemment Jun Su devait être particulièrement athlétique ce jour là puisqu'à peine il avait croisé son regard, il était partit en courant avec Ji Hei. Bien entendu, une fois qu’ils furent sortit sous les regards moqueurs ou apeurés des autres personnes, Jun Su avait l'impression qu'il allait décéder sur place : la respiration courte et les jambes faibles, il retenait son envie de s'asseoir quelque part pour réfléchir quelques temps sur le sens de la vie et pourquoi il ne devrait pas tuer Ji Hei. Ça lui apprendra à vouloir faire quelque chose pour un garçon... tch.

« Ah, oui, je te suis. » répondit-il, encore perdu après le baiser qui fut déposé sur son front.

Apparemment, ils allaient chez Ji Hei, et le jeune acteur ne fit aucuns commentaires, pressé d'arriver chez son ami. Maintenant, même les gamins habillés en simples fantômes ou citrouilles paraissaient extrêmement effrayants. T'façon, Yong Joong c'était le plus mignon de tous e citrouille, point. En peu de temps ils étaient arrivés chez Ji Hei, celui-ci habitant bien plus proche de la maison hantée que Jun Su. Perdu dans ses pensées, Jun Su remarqua rapidement qu'ils se tenaient toujours la main et il n'eut pas le courage ou l'envie de retirer la sienne de la poigne de son ami. Cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas tenu la main d'un autre garçon qui n'était pas son propre frère... Et Ji Hei était spécial. Tellement spécial que pour une fois, Jun Su avait laissé rentrer quelqu'un dans sa vie sans se soucier des conséquences de cette amitié. Ji Hei resserra soudainement sa prise sur la main du jeune acteur qui tenta alors de cacher son sourire pour ne pas paraître trop étrange. Si quelqu'un les croisait dans cet état, il aurait pu penser que les deux jeunes hommes étaient dans un autre monde, où les licornes faisaient caca des arc-en-ciels. Rapidement ils furent arrivés devant la porte, et, si pendant quelques instants Ji Hei tenta de trouver ses clés tout en gardant la main de Jun Su dans la sienne, il abandonna vite l'idée et dû lâcher l'étreinte. Jun Su n'était pas venu souvent chez son ami, ayant peur de déranger la petite famille qui était toujours en mouvements, alors que lui, bah à part son frère personne n'était chez lui, donc pas de dérangement possible,

« Ne t'inquiète pas, c'est pas comme si le ménage était ma passion cachée ou quoi que ce soit tu sais. » plaisanta Jun Su tout en se déchaussant à son tour.

Il faillit sursauter lorsqu'il sentit une main agripper la sienne soudainement mais en reconnaissant Ji Hei il reprit ses esprits et se tourna vers, souriant. Il suivit ensuite son ami jusqu'au canapé familial.

« Ok ! » fut sa seule réponse alors qu'il se relevait pour suivre Ji Hei.

Ils arrivèrent dans la cuisine, et, Ji Hei, ne le laissant pas réellement aider, commença à faire à mange après qu'ils aient décidés d'un truc ensemble. Jun Su, les yeux grands ouverts, suivait tel un petit chien Ji Hei, regardant tout ce qu'il faisait avec curiosité. Peu de personnes cuisinaient pour lui, en fait, la dernière personne à lui avoir cuisiné un bon petit repas fut très certainement sa propre mère...  Bref, Ji Hei, après quelques temps, termina enfin de cuisiner et, souriant, Jun Su partit en trottinant jusqu'au canapé et s’engouffra dedans, attendant que son ami revienne avec la nourriture puis avec les couvertures ainsi que des coussins. Il choisit une couette bleue avec des petites grenouilles vertes dessous que Ji Hei lui proposa de choisir, et il attendit patiemment que son ami vienne s'asseoir. Ensuite, il lui proposa plusieurs films, laissant encore une fois le choix à Jun Su qui réfléchit pendant quelques secondes.

« Hum, on pourrait regarder ce film là ? Postman to Heaven ? Ça pourrait être intéressant. » proposa-t-il à son ami.

Ils mirent le film choisit ensuite, en, se calant l'un contre l'autre sur le canapé, ils regardèrent le film avec de grands yeux curieux jusqu'à ce que les scènes tristes n'arrivent. Alors que les révélations éclataient petit à petit, Jun Su sentit ses yeux se mouiller sous l'émotion et il n'osa pas se tourner vers son ami par pur fierté. Déjà que la maison hantée avait anéantit sa virilité alors si on ajoutait en plus de ça ce pauvre bien triste, Jun Su venait très certainement de se transformer en serpillière. Reniflant un peu, il attrapa un mouchoir dans le paquet posé sur la petite table basse, puis, se mouchant, il en profita pour s'essuyer les yeux. Il releva ensuite la tête vers Ji Hei, les génériques passant maintenant sur la télévision, annonçant la fin du film pour de bon. C'était une bonne fin mais en même temps, ça retournait le cœur et les tripes. Ou alors Jun Su était bien trop sensible pour pouvoir rester de marbre devant ce genre de films. Quand il croisa le regard humide de son ami, il se figea et les deux jeunes hommes restèrent dans la même position pendant quelques secondes avant que Jun Su ne s'approche doucement, posant ses lèvre sur celles de Ji Hei.



& la Faucheuse

(C) Galimybé - Mini BN


Dernière édition par Han Jun Su le Mer 28 Oct - 15:50, édité 1 fois
avatar
♫ DC : Jang Min Hee
♫ AVATAR : MyungSoo - L [INFINITE]
♫ ÂGE : 24 ans
♫ POINTS : 507

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei   Mar 27 Oct - 5:46


Comme une famille
Feels, feels baby ♥


Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas reçu quelqu'un chez moi, surtout en tête à tête, que ce soit un ami ou plus. J'étais tout simplement heureux de le recevoir chez moi, de pouvoir passer un moment au calme avec lui, de profiter de l'instant présent auprès de Jun Su. Je ne lui avais pas forcément laisser beaucoup le choix sur le programme que nous allions suivre ce soir, mais j'espérais qu'il allait être aussi heureux que je l'étais en ce moment : il faut bien avouer que le fait d'être aussi prêt de lui me donnait l'impression de flotter sur un petit nuage. Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas senti aussi bien et détendu. M'enfin ... Pourquoi est-ce que je donnais autant d'importance à tout ça ? Ce n'était pas mon genre habituellement de me faire le focus sur une personne mais là ... Je devais bien avouer que j'avais trouver en la personne de Han Jun Su un sujet réellement digne d’intérêt.

Je nous avais cuisiné un petit plat de pâtes carbonara, un des plats que je maîtrisais le plus et que j’affectionnais tout particulièrement, que j'avais servi dans deux des plus belles assiettes que ma mère utilisait habituellement pour ses repas de grande importance et j'avais déposé le tout sur la table basse en face de notre canapé. Puis, j'étais ensuite monté chercher toutes sortes de couvertures et de coussins pour que nous puissions nous installer confortablement : j'avais vainement fouillé toutes les chambres de la fratrie et tout ce que j'avais pu trouver, c'était ses nombreuses choses aux motifs enfantins. Assumant totalement mon look décalé, de faucheuse ayant les épaules enveloppées dans une couverture aux motifs étoilés, je redescendis avec le tout et lui tendis plusieurs pour qu'il fasse son choix. Quelle ne fût pas ma surprise quand son choix se porta sur l'une de mes préférées quand j'étais enfant : un petit sourire amusé fleurit sur mes lèvres et je ne pus retenir une petite remarque, que je marmonnais entre mes dents.


" Et bien et bien ... On peut dire que tu sais faire ton choix toi, que tout est lié "


Je le laissais choisir le film qui le tentait le plus parmi tout ceux que j'avais pu trouver : j'eu de la chance, celui qu'il avait choisi, je ne l'avais encore jamais vu, mais l'ayant trouvé dans l'étage réservé aux DVDs de ma petite soeur, je me doutais déjà du sujet phare. Non pas que cela me dérangeait, mais j'avoue que certains de ses films m'avaient fait lâché ma petite larme et j'espérais sincèrement ne pas passer pour un émotif extrême devant l'homme que je tentais vainement d’impressionner avec les moyens du bord.

Nous mangeâmes au fur et à mesure du film, totalement concentrés sur les événements qui s’enchaînaient de fil en aiguille face à nos yeux. Je dois bien avouer que cette histoire était prenante et que mon petit coeur s'était serré à plusieurs reprises dans ma poitrine, mais la fin fut comme un feu d'artifices d'émotions qui provoqua un léger flot de larmes chez moi. Je remarquais rapidement que je n'étais pas le seul à avoir été touché par ce final, puisque mon ami venait de plus ou moins discrètement attraper un mouchoir. Je tournais alors ma tête vers lui, amusé, et le regardais droit dans les yeux. Et là, je ne sais pas vraiment ce qui se passa, ou ce qui déclencha les événements suivants mais une petite seconde plus tard et le visage de Jun Su se rapprocha du mien, et je ne fis rien pour l'empêcher d'approcher ou l'interrompre dans son mouvement, au contraire, je suis même persuadé d'avoir rapproché mon visage du sien à mon tour et de m'être rapproché de lui, assez pour pouvoir le serrer contre moi.

Et les quelques secondes qui suivirent furent sûrement les plus inattendues autant que les plus attendues de toute la soirée : je n'aurais jamais imaginé que cela arriverait ainsi, ce soir, ou même que cela arriverait tout court. Jusqu'à maintenant, je n'avais pas vraiment réfléchi à ce que je pouvais ressentir pour Jun Su ou à comment j'aurais réagi si on m'avait dit qu'un jour je serais en train de l'embrasser alors que nous venions de passer la soirée ensemble. Mais là, sur l'instant, je m'en fichais royalement : tout ce que je voulais, c'était rester près de lui et continuer à l'embrasser. Lorsque nous nous séparâmes, un peu à regret de ma part, pour reprendre notre souffle, je pris la parole.


"Ouah ... Si je m'attendais, laissais-je échapper d'un ton taquin. en appuyant mon front contre le sien. Tu ... Enfin je ... Nous... Ouah quoi."


Sûrement l'une des premières fois que Jun Su me voyait à court de mots. Mais il devrait avouer que c'était un peu sa faute cette fois-çi : je ne pensais pas qu'il arriverait autant à me perturber, surtout pas avec un simple baiser. Un simple baiser qui en disait tellement long. Je sentais déjà mes joues rougir sous l'effet de mes pensées tout autant qu'en réponse aux derniers événements.


" Est-ce que... Est-ce que je peux ... Recommencer ? demandais-je timidement avant de reprendre possession de ses lèvres."


Ce second baiser me permit alors de confirmer ce dont je me doutais déjà : Jun Su était le seul à me faire cet effet et ce n'était pas simplement l'influence néfaste de ce film romantique que nous venions de voir.


" Dis-moi ... Je suis le seul à ressentir ce truc là ou ... ? Oh bon sang, puis-je simplement dire avant de me mettre à rire légèrement. Jun Su, je te jure, j'avais pas vu mais je t'ai peut-être mis du maquillage un peu partout durant cette petite séance de ... Câlinage ?"

fiche de © century sex

avatar
♫ AVATAR : Jung Kook - BTS
♫ ÂGE : 24 ans
♫ POINTS : 239
Stylisme

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei   Mar 27 Oct - 17:50

Comme une famille


Peter Pan


Jun Su ne savait pas trop ce qu'il lui avait prit. Peut-être était-ce le moment qui voulait ça, le film qui venait de se terminer avait été d'un doux mélange entre l'amour et la douleur, tellement bien ficelé que le jeune acteur n'avait pas pu s'empêcher de pleurer. Et quand il s'était retourné pour jeter un coup d’œil à son ami qui ne faisait aucuns bruits à ses côtés, il s'aperçut rapidement qu'il avait lui aussi verser quelques larmes et cela avait réchauffé le cœur de Jun Su. Que Ji Hei se laisse aller comme cela devant lui, ça lui faisait énormément plaisir et lui donnait le sentiment d'être spécial aux yeux du jeune styliste. Et puis au fond, il avait toujours voulu le faire et il ne voulait plus s'en cacher : à quoi bon ignorer ses sentiments maintenant ? C'était le tout pour le tout, si Ji Hei le repoussait alors les limites seraient tracées et si au contraire, il répondait au baiser, ça serait le début d'une toute nouvelle relation entre les deux jeunes hommes. Alors Jun Su, après avoir fixé pendant de longues secondes Ji Hei dans les yeux, avait déposé tendrement et doucement ses lèvres sur les siennes, dans un simple petit baiser sans aucune violence ou trace désir, juste, peut-être, de l'amour. Ils durent se séparer après quelques temps, ayant tous les deux besoin de respirer bien entendu, et, surprit et content, Jun Su n'osait plus trop fixer son homologue. Et si maintenait il regrettait ? Après tout il avait répondu à son baiser, mais peut-être qu'après avoir réfléchi, Ji Hei se rendrait compte que tout cela est une erreur et qu'il ne partage pas du tout les mêmes sentiments que son meilleur ami. Tout était possible, malheureusement. Jun Su savait que Ji Hei ne lui briserait jamais le cœur volontairement, mais un rejet serait tout aussi douloureux.

« Ouais... Ouah. » répondit Jun Su tout en déglutissant.

Il ne savait pas si la réaction de son ami était positive, neutre ou alors totalement négative. Pour le moment tout se passait relativement bien : Ji Hei ne l'avait ni repoussé violemment ni frappé. Même si Jun Su lui faisait totalement confiance et qu'il savait très bien que son ami ne le blesserait jamais, il avait appris au cours des années à s'attendre à tout, pour ne pas être déçu plus tard. C'était une règle de la vie bien pessimiste mais malheureusement assez réaliste. Puis, alors qu'il ne s'y attendait pas du tout, Ji Hei lui demanda s'ils pouvaient recommencer. Le jeune acteur n'eut même pas le temps de répondre, ses pensées encore trop mélangées dans sa tête pour que ses lèvres soit assez rapides. Les lèvres de Ji Hei vinrent se poser délicatement sur les siennes et il ferma les yeux, profitant de l'étreinte offerte par le jeune homme. Si Jun Su avait été un peu plus jeune, il se serait cru dans un conte de fée, mais malgré son doute permanent sur tout, il se sentait comme sur un petit nuage. C'était comme une confirmation de ce qu'il savait déjà depuis maintenant des mois : il était amoureux de Ji Hei et il ne pouvait rien y faire. Il était bien trop embourbé dans ses sentiments pour essayer d'y sortir et maintenant, pour tout avouer, il n'avait plus du tout envie d'en sortir. Il voulait même y rester avec bonheur et avec un grand sourire collé au visage.

« Je... non t'es pas le seul Ji-ah... » bégaya-t-il jusqu'à ce qu'il entend rire Ji Hei. « Oh, bon bah on va se débarbouiller et ensuite... on revient ici ? » proposa-t-il.

Il suivit ensuite son ami jusqu'à la salle de bain, restant timidement derrière. Maintenant qu'il repensait à leurs baisers, il avait l'impression d'être rouge comme une tomate, gêné après le moment. C'était bien une première pour lui : Jun Su n'avait pas du tout l'habitude de prendre les devants mais avec Ji Hei, il en avait assez d'attendre et il savait qu'il n'aurait pas pu patienter plus longtemps. Son ami ne semblait pas faire le premier pas, à vrai dire, le jeune acteur n'avait même pas été certain qu'il soit intéressé. Alors, profitant du moment présent, il s'était enfin décidé à faire ce qu'il avait envie de faire depuis maintenant un bout de temps : embrasser son idiot d'ami. Après s'être débarbouillé et avoir bien rit ensemble face à leurs têtes, il se racla la gorge pour attirer l'attention de Ji Hei.

« T'aurais des vêtements à me prêter ? Le déguisement commence à me gratter un peu, et il faut chaud chez toi alors ça devient un peu insupportable. » demanda Jun Su.

Il attendit tranquillement dans la salle de bain pendant que Ji Hei allait chercher un pantalon ainsi qu'un haut pour lui. Il en profita pour regarder un peu autour de lui, découvrant la salle d'eau qu'il n'avait vu qu'une ou deux fois : la plupart du temps, quand il venait ici, il ne faisait pas réellement de détour par la salle de bain, ou alors juste pour se lever les mains, bref, c'était rapide. Ji Hei revint quelques minutes plus tard et tendit les affaires à son invité, le laissant ensuite seul pour qu'il puisse se changer. Jun Su le remercia puis referma la porte, se déshabillant pour enfiler vite fait bien fait l'ensemble. Le pantalon était ni trop collant ni trop large, si ce n'est que Jun Su marchait un peu sur le bas du pantalon et le haut était large, pour que ça soit confortable la nuit, et il lui arrivait à mi-cuisse. Satisfait, il posa son déguisement sur la machine à laver puis quitta la pièce pour retrouver son ami qui devait s'être changé aussi.

« Hey, j'ai fini. » dit-il, de nouveau gêné. Il se rassit ensuite sur le canapé aux côtés de Ji Hei. « Au fait, pour tout à l'heure... je... j'ai vraiment apprécié tu sais... enfin tu vois ce que je veux dire... mais.... » s'emmêla-t-il les pinceaux. « Mais maintenant, on est quoi ? » questionna-t-il pour terminer.



& la Faucheuse

(C) Galimybé - Mini BN


Dernière édition par Han Jun Su le Mer 28 Oct - 15:50, édité 1 fois
avatar
♫ DC : Jang Min Hee
♫ AVATAR : MyungSoo - L [INFINITE]
♫ ÂGE : 24 ans
♫ POINTS : 507

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei   Mer 28 Oct - 5:35


Comme une famille
I wanna know you more ...


Cela faisait un bon moment que je n'avais pas eu de contacts physiques de cette sorte, que ce soit purement du désir ou de ce qu'on appelait communément de l'amour, de l’intérêt. Un très, très long moment. Cela ajouté au fait que je ressentais ce "truc non identifie" pour lui, truc que je n'avais encore jamais ressenti pour personne avec qui j'étais "sorti" et que je préférais, pour le moment du moins, ne pas tenter d'identifier ; disais-je donc, cela ajouté à ce sentiment complexe, me faisait me sentir bizarrement bien. Pas bien dans le sens juste cool, bien dans le sens "flottant sur un nuage rose dans un ciel étoilé". Ce bien-là. Surtout après m'être rendu compte que le second baiser que nous avions partagé était tout aussi étrangement bien que le premier.

Je fis écho au sourire un peu niais de Jun Su avec ma propre version du sourire de bienheureux avant acquiescer à sa proposition, ayant encore assez peu confiance en ma voix pour ne pas transmettre le trouble que je ressentais. Je le guidais jusqu'à l'une des salles de bain de la maison, un peu perdu dans mes pensées, me demandant si je devais reprendre sa main dans la mienne ou simplement me contenter de lui ouvrir la voie mais le temps que je me décide, ma maison n'ayant pas non plus la taille d'un terrain de foot, nous étions déjà dans la pièce concernée, à nous débarbouiller. Pour éviter une atmosphère gênante et inhabituelle, je lui avais lancé de l'eau dessus plusieurs fois et nous avions pu rire de cette situation plus qu'incongrue. Quoi que ce n'était pas forcément la situation la plus étrange que nous ayons traversés ensemble ... Je relevais la tête pour croiser le regard de Jun Su lorsqu'il m'interpella pour me demander si je pouvais lui prêter une tenue pour qu'il se change. Sans réellement savoir pourquoi je me mis à rougir à l'idée de lui en train de porter l'une de mes tenues.


"Euh, oui bien sûr, pas de souci ! Hum, je vais te chercher ça, je reviens tout de suite, bégayais-je légèrement avant de plus ou moins m'enfuir en direction de ma chambre pour aller chercher ce que l'on me demandait."


Je choisis un simple bas de pyjama que j’espérais ne pas être trop grand et un T-Shirt ayant pour motif un Dark Vador avec des oreilles de Mickey, que mon frère m'avait ramené d'un parc d'attraction, et me redirigeais vers la salle de bain où mon "ami" -pouvais-je encore utiliser ce terme ?- m'attendait. Les oreilles encore rouges, je quittais la pièce pour le laisser se changer en paix, totalement déstabilisé, et partit me changer aussi, n'ayant pas comme objectif de rester dans mon costume toute la soirée. Mon T-shirt Wolverine noir et un simple bermuda de la même couleur enfilés, je retournais m'installer dans le canapé, espérant que Jun Su allait rapidement me rejoindre, pour ne pas me laisser trop le temps de réfléchir à tout ce qu'impliquait ce baiser, pour moi, pour lui, ... Malheureusement pour moi, dans un sens, il revient, mais se décida à poser à voix haute la question qui me torturait, sans avoir gentiment commenté au passage qu'il avait passablement apprécié le baiser. Un petit sourire timide sur le visage, je me décidais bon gré mal gré à répondre à sa demande.


" Alors d'abord, je veux juste te dire que ... Que je ne m'attendais pas à ce que tu fasses le premier pas, déclarais-je en glissant ma main dans la sienne. Sérieusement, ça faisait longtemps que j'avais ... J'avais envie d'aller plus loin et je n'ai jamais osé, parce qu'on n'en avait jamais vraiment parler, on n'en avait jamais vraiment abordé le sujet. Pas que ce soit un sujet facile à aborder d'ailleurs, encore aujourd'hui, ajoutais-je avec un petit rire, dû autant au stress qu'au fait que j'étais encore noyé sous la vague de sentiments que je ressentais rien qu'en tenant sa main dans la mienne. Mais passons ... J'adore cette complicité que l'on a tous les deux. Et je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui me comprends aussi bien que toi. Ou quelqu'un que j'ai autant envie de taquiner que de protéger de tout. Et ça ... C'est une grande première pour moi Jun Su, avouais-je en serrant un peu plus ma main autour de la sienne."

Je fis une petite pause, juste assez pour me donner le temps de trouver les bons mots, espérant que Junnie parvienne à comprendre ce que je voulais dire, qu'il ne se méprenne pas.


"Ce que je veux dire par là ... C'est que si tu veux qu'il y est un "nous", que l'on soit "quelque chose ensemble", alors je suis prêt à tenter le coup. Avec toi Han Jun Su. Parce que je ressens ce "truc" incontrôlable quand je suis avec toi, ajoutais-je avant de lui voler un petit baiser, sourire aux lèvres."

fiche de © century sex

avatar
♫ AVATAR : Jung Kook - BTS
♫ ÂGE : 24 ans
♫ POINTS : 239
Stylisme

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei   Mer 28 Oct - 16:52

Comme une famille


Peter Pan


Jun Su avait posé la question. La question qui devait être posée mais que personne n’osait jamais demander, par peur de la réponse de l’autre. Et oui, le jeune acteur avait encore des doutes et espérant réellement que son ami ne le rejette pas. Peut-être avait-il eu le temps de cogiter et de se rendre compte qu’en fin de compte, Jun Su n’était pas celui fait pour Ji Hei et que celui-ci ne ressentait qu’une forte amitié envers lui. Ou alors peut-être que c’était le contraire et que Ji Hei aimait lui aussi Jun Su et que tout finirait bien. Après s’être embrassés deux fois depuis environ une demi-heure, ils n’avaient pas encore parlés de ce qu’ils étaient maintenant l’un pour l’autre. Jun Su voulait continuer à appeler Ji Hei son ami, mais en même temps il voulait plus que ça, il voulait que le jeune homme soit aussi plus que cela : le jeune acteur souhaitait être son ami, son meilleur ami mais aussi son petit-ami. Cela faisait un an qu’ils se voyaient presque tous les jours ou du moins qu’ils tentaient de le faire : lorsque Jun Su avait quitté l’université, cela s’était un peu compliqué à cause de sa carrière débutante et les cours de Ji Hei qui lui prenait pas mal de temps. Bref, les deux jeunes hommes étaient toujours collés l’un à l’autre et Jun Su ne serait même pas étonné que ses amis proches trouvent leur relation normale et ne soit pas si surprit que cela.

« Moi aussi je veux qu’il y ait un ‘’nous’’, je… je crois que ça fait déjà un bon moment que tu es spécial pour moi. » avoua-t-il, resserrant son emprise sur la main de Ji Hei. « Toi et moi… on peut donc être ensemble maintenant ? Comme… des petits-amis ? » demanda Jun Su plus pour confirmer qu’autre chose.

Le baisé volé de Ji Hei avait été rapide mais Jun Su pouvait quand même sentir son cœur s’emballer. Cela faisait tellement longtemps que le jeune acteur n’avait pas eu de relations amoureuses et il n’avait jamais réellement su comment s’y prendre, en fait. Alors maintenant c’était pire qu’avant : il n’avait jamais envisagé le fait de rencontrer quelqu’un de spécial et de ressentir autant de choses pour cette personne. Au début il avait paniqué puis, inconsciemment surement, il avait repoussé ses propres sentiments en se disant qu’être amis, s’était déjà bien et qu’il se contenterait de ça. Ils discutèrent encore quelques minutes sur le canapé, main dans la main et résistant à la tentation de s’embrasser dès que leurs regards se croisaient. Baillant, Jun Su tira sur la manche de son petit-ami pour attirer son attention qu’il avait pourtant déjà.

« On pourrait aller se coucher non ? Je dois avouer que  je commence à fatiguer un peu, avec cette soirée pleine d’émotions. » proposa-t-il, espérant qu’il accepte.

Ji Hei le guida alors vers une chambre d’ami, ou alors peut-être vers la chambre de son frère ou de sa sœur, Jun Su ne savait pas trop. Se mordillant la lèvre inférieure, il regarda partir son petit-ami après lui avoir dit bonne nuit, l’embrassant sur la joue. Allongé seul sur le lit dans la chambre qui était définitivement celle d’un garçon, Jun Su n’arrivait pas du tout à dormir : il n’arrêtait pas de remuer encore et encore, et, après presque une heure, il se décida à se lever, attrapant au passage son coussin. Il n’arrêtait pas de penser à quelque chose et cela le tracassait énormément. Ces pensées-ci, il ne les avait jamais eu avant, mais maintenant qu’il y pensait… Marchant silencieusement, il hésita quelques secondes puis rentra dans la chambre de Ji Hei sur la pointe des pieds. Il regarda pendant quelques instants la forme couchée puis, prenant son courage à deux mains, il se glissa à son tour sous les couettes, se collant immédiatement à Ji Hei. Pensant que celui-ci dormait paisiblement, le jeune acteur ferma les yeux mais il les rouvrit lorsqu’il sentit des bras l’entourer. Il croisa alors le regard de Ji Hei, et, surprit, il lui sourit, penaud

« J’arrivais pas à dormir alors je me suis dit, vu que ce n’est pas la première fois… enfin depuis qu’on est ensemble si, mais voilà… » tenta-t-il de s’expliquer tout en appuyant avec un doigts sur le ventre de son petit-ami par habitude. « Et je pensais à des trucs et… Ji-ah, comme ça va se passer avec ma carrière ? Je n’ai pas envie de devoir choisir entre mon rêve et toi, parce que je sais très bien que je te choisirais toi mais je ne sais rien faire d’autre que jouer la comédie. Je ne veux pas devenir un poids pour toi. Si on doit cacher notre relation… je n’en ai pas l’envie mais comment réagiront les gens ? Je ne veux pas que tu te retrouves dans une mauvaise posture à cause de moi… » murmura Jun Su juste assez fort pour que Ji Hei puisse l’entendre. Entre temps, le jeune acteur s’était collé à son petit-ami, reposant doucement sa tête entre son épaule et le creux de son cou.




& la Faucheuse

(C) Galimybé - Mini BN
avatar
♫ DC : Jang Min Hee
♫ AVATAR : MyungSoo - L [INFINITE]
♫ ÂGE : 24 ans
♫ POINTS : 507

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei   Jeu 29 Oct - 0:45


Comme une famille
I just want to hold you tight


J'ai bien cru que mon coeur allait exploser dans ma poitrine quand Jun Su avait enfin prononcé les mots que j'attendais impatiemment, désespérément presque : il désirait lui aussi que nous soyons ce quelque chose qu'est un couple. Jun Su et moi formions désormais un couple. Et j'étais spécial à ses yeux. Un sourire plus que satisfait et appréciateur s'était formé sur mon visage quand j'avais entendu ça : c'était bien la première fois que quelqu'un me considérait comme réellement spécial, important à ses yeux, à par les membres de ma famille. Et ça faisait extrêmement chaud au coeur. Je m'étais tranquillement rapproché de lui, de façon à le prendre dans mes bras et de pouvoir lui chuchoter à l'oreille, le visage enfoui dans son cou et ses cheveux pour pouvoir camoufler ma gêne et ma joie.


" Ouaip ... On est ensemble. On sort ensemble. Ouais ouais ouais ... Tu es mon petit-ami maintenant ... "


Je ne pouvais pas m'empêcher d'être à la fois euphorique, troublé et gêné en le disant : c'était la première fois que je me sentais aussi impliqué dans une relation avec quelqu'un. J'étais "sorti" avec plusieurs personnes depuis mon adolescence mais jamais je n'avais ressenti les choses qui se manifestaient quand j'étais à ses côtés : des papillons dans le ventre, les yeux pleins d'étoiles, des rêves et de l'espoir plein la tête, ... Si je me fiais aux nombreux films romantiques de ma soeur et à ses conseils en matière de relations, je savais exactement ce qui en était responsable ... L'amour. Avec un A majuscule. Mais c'était encore trop tôt pour moi, pour nous, pour que j'aborde le sujet. Nous continuâmes alors à parler de tout et de rien, les joues rougies, le regard fuyant, tous les deux encore un peu mal à l'aise avec ce nouveau statut, jusqu'à ce que Jun Su se mette à bailler et propose que l'on aille se coucher. J'étais assez d'accord avec lui, un peu de sommeil ne nous ferait pas de mal, mais j'avais aussi envie de rester près de lui comme nous l'étions en ce moment.


" Okay, pas de problème. Viens, suis-moi, je vais te montrer où tu peux dormir, déclarais-je en me relevant du canapé et en le tirant vers moi, ses mains dans les miennes."


Nous allâmes à l'étage et j'eu un petit moment d'hésitation : en temps normal, je lui aurais proposé de dormir dans ma chambre, mais je me demandais s'il allait trouver ça convenable, maintenant que nous sortions ensemble, de dormir dans le même lit dès la première nuit. Alors, un peu déçu, je le dirigeais vers la chambre de mon frère, qui de toute façon, ne remarquerait et ne serait jamais dérangé par le fait que mon ami, enfin mon petit-ami désormais, ai dormi ici. Toujours aussi perdu dans ce que j'avais le droit ou non de ne pas faire désormais, je me contentais de l'embrasser sur la joue en lui souhaitant une bonne nuit, malgré mon envie de l'embrasser comme plus tôt dans la soirée. Sans fermer sa porte de chambre, je me dirigeais alors vers la mienne, que je laissais ouverte aussi et m'étalais dans mon lit, le visage enfoncé dans mes nombreux oreillers.


" Bon sang ... Il est trop mignon, râlais-je pour moi-même en me remémorant son visage un peu ensommeillé, attrapant alors un coussin que je serrais contre moi."


J'éteignis la lumière, me glissais sous ma couette et j'attendis. J'attendis le sommeil, qui ne daignais pas venir, sûrement à cause de l’effervescence de sentiments que je ressentais encore et au fait que je cogitais encore à propos de ce que je ressentais réellement pour mon Junnie. Je savais ce que c'était maintenant, mais j'avais encore du mal à accepter l'ampleur de ce que je ressentais pour lui. Il était désormais une part aussi importante que n'importe quelle part de ma famille, voire une part plus importante ... Et voilà qu'au bout d'une longue heure à tourner et me retourner dans mon  lit, j'entendis de petits pas feutrés, enfin plus ou moins, à l'entrée de ma chambre. Je souris en comprenant de qui il s'agissait, surtout quand il se glissa à mes côtés et se cala contre moi, sans rien dire. Agréablement surpris, je me retournais pour mettre mon visage en face du sien et l'attirait dans une étreinte. L'air de chien battu qu'il afficha me fit rapidement comprendre qu'il devait penser m'avoir réveiller et je m'empressais de le rassurer, après avoir écouté ce qu'il avait à dire.


" T'inquiètes pas, tu n'es pas le seul à ne pas réussir à trouver le sommeil. Je suis encore bien trop euphorique pour pouvoir dormir, avouais-je avec le même petit air contrit."


Je réfléchis par contre un peu plus sérieusement au reste de sa phrase : je n'avais pas le droit de lui demander de choisir entre sa carrière et moi, quoi qu'il arrive. Je ne voulais absolument pas qu'il renonce à ses rêves : c'était en partie parce qu'il était prêt à tout pour réussir à devenir acteur, parce qu'il était très déterminé sous ses airs timide, que je m'étais autant attaché à lui. Et puis je n'avais pas non plus l'intention de lui demander de mentir et de cacher notre relation : je n'avais aucun problème avec le fait de sortir avec lui et si quelqu'un nous le reprochait et bien qu'il vienne me le dire en face. Je le laissais s'installer contre moi, et d'une main, je me mis à lui caresser les cheveux, comme pour le rassurer.


"Hey, ne te torture pas avec ça Junnie ... Moi je veux que tu deviennes un acteur célèbre, je ne veux pas que tu te laisses freiner par notre relation. Si tu as peur qu'à cause de cela tu ne puisses pas être choisi comme acteur, alors je t'aiderais à cacher notre relation. Je veux pouvoir dire plus tard que je sors avec Han Jun Su, le grand acteur coréen, plaisantais-je gentiment en enfouissant mon visage dans ses cheveux. Personnellement, je me fiche totalement du regard des gens et de toute façon, je pense qu'il y a suffisamment de rumeurs qui courent sur moi pour que le fait que je sorte avec toi leur passe au dessus de la tête. En plus le domaine du stylisme se fiche totalement de ce genre de chose, avec qui tu sors, avec qui tu traînes, ... C'est vrai que je préférerais pouvoir te tenir la main en public, de faire des câlins, t'embrasser ou encore t'emmener à des rendez-vous sans avoir à craindre que ça ait des retombées sur ta carrière, mais je suis prêt à cacher notre relation pour te protéger. Je suis prêt à tout, murmurais-je à son oreille, très sérieux. D'accord ? demandais-je en mettant mon visage en face du sien, les yeux dans les yeux. Je ... Je t'aime et je veux juste que tu sois heureux. Si possible avec moi à tes côtés, avouais-je enfin, avant d'enfouir mon visage dans son cou à mon tour. "


J'étais assez gêné de l'avoir dis à voix haute, c'était la première fois pour moi. J’espérais juste que Jun Su n'allait pas prendre peur face à cette déclaration : après tout, nous ne sortions ensemble que depuis quelques petites heures et nous semblions aussi novices l'un que l'autre ...


"Passons ... marmonnais-je, réellement timide pour l'une des premières fois de ma vie de jeune adulte. Ta fin d'après-midi et ta soirée ont été à ton goût, tentais-je en posant mon front contre le sien. J'espère que la maison hantée ne t'a pas dégoûté à jamais d'Halloween !"

Spoiler:
 


fiche de © century sex

avatar
♫ AVATAR : Jung Kook - BTS
♫ ÂGE : 24 ans
♫ POINTS : 239
Stylisme

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei   Mer 4 Nov - 20:49

Comme une famille


Peter Pan


Jun Su avait pas mal hésité avant de venir rejoindre Ji Hei dans sa chambre. Le jeune acteur avait été surprit que son petit-ami -cela lui faisait maintenant tellement bizarre de pouvoir l'appeler comme cela- ne lui propose pas de partager une chambre. Au cours de cette année passée, ils avaient prit l'habitude de dormir ensemble pour plusieurs raisons : Jun Su n'allait pas mentir, il aimait ça, mais surtout, il n'y avait pas de chambre d'amis dans son appartement et il ne voulait pas faire dormir Ji Hei sur son pauvre canapé qui en avait vu des vertes et des pas mûres. Mais il pouvait en même temps comprendre : ils venaient de se mettre en couple, leur relation avait quelque peu change et ce, de façon officielle. Les sentiments étaient déjà là avant, mais maintenant qu'ils étaient ensemble, c'était comme avoir le droit de voir l'autre d'une autre façon sans se sentir coupable ou autre. Mais Jun Su n'avait pas résisté longtemps, allongé seul dans le lit froid du frère de Ji Hei. Sur la pointe des pieds il avait rejoint son petit-ami, se glissant le plus silencieusement possible dans le lit avant de se rendre compte que soit il venait de le réveiller, soit il ne dormait pas non plus. Et, profitant du doux moment, Jun Su se mit à parler de ce qui le gênait depuis maintenant presque quelques heures.

« Je veux pouvoir montrer ma relation avec toi... et même si cela doit empêcher ma carrière de monter. J'ai toujours rêvé de devenir acteur, mais mon rêve le plus grand est de trouver quelqu'un avec qui finir mes jours, je préfère aimer, même si ça peut paraître totalement... ridicule et niais, mais voilà. » répondit-il doucement.

Le jeune homme se doutait que ce n'était pas le genre de discussion que les nouveaux couples échangeaient le soir de leur officialisation. Mais apparemment Jun Su et Ji Hei ne faisaient rien comme les autres et cela plaisait au jeune acteur. Certes, il n'aurait pas dit non pour se mettre en couple avant avec l'autre jeune homme, mais pendant leur année d'amitié ils avaient pu apprendre à se connaître réellement, sans précipiter les choses entre eux. Serrant Ji Hei contre lui, il sentit un sourire idiot fleurir sur ses lèvres et un sentiment de joie lui tordait le ventre.

« Tout était parfait aujourd'hui Ji-ah. Mais je dois avouer que la maison hantée était particulièrement effrayante... t'as pas trouvé toi ? » dit Jun Su tout en profitant de la sensation de son front contre celui de Ji Hei. « Je t'aime aussi. » ajouta-t-il en ouvrant doucement les yeux.

Il avait bien entendu son petit-ami le lui dire plus tôt, mais il attendait le bon moment dans leur discussion pour lui dire qu'il l'aimait aussi. C'était bizarre et tout nouveau pour lui, autant que ça devait l'être pour Ji Hei. Enfin, du moins de ce qu'il savait... maintenant qu'il y pensait, les deux jeunes hommes n'avaient jamais parlés de leurs relations antérieurs. Clignant plusieurs fois des yeux, Jun Su chassa ces pensées loin de sa tête, après tout, ce n'était pas si important. Il espérait juste ne pas passer pour l'idiot de service qui ne sait pas si prendre dans une relation amoureuse ou même plus intime. Très vite, alors qu'ils continuaient de discuter, leurs yeux commençaient à vouloir se fermer, et, se collant le plus possible contre son petit-ami, Jun Su se laissa partir dans le monde du sommeil, bercé par la douce odeur de Ji Hei.


----------------------------------------------------------


Le lendemain matin, le jeune acteur se réveilla pour se rendre compte qu'en fait, c'était plus l'après-midi que le matin. Un soudain stress le prit lorsqu'il pensa à son petit-frère puis il se rappela que celui-ci restait tout le week-end chez son ami pour fêter Halloween comme il se doit. Il s'était relevé soudainement sous l'émotion, et, reprenant sa respiration il se relaissa tomber aux côtés de Ji Hei. Posant sa tête sur le bras tendu du jeune homme, il approcha son visage au maximum en face de celui de son petit-ami, le regardant quelques secondes avant de déposer un simple baiser sur ses lèvres, enfouissant ensuite sa tête dans le cou du dormeur.

« Ji Heeeeei, réveille-toi j'ai faim. » se plaignat-il tout en appuyant son dos dans les côtés de Ji Hei. « Si tu te lèves pas, je pars sans toi. Sérieusement. » tenta-t-il ensuite de menacer le jeune styliste.

Boudeur, il se releva, prêt à quitter le lit pour aller chercher quelque chose dans le réfrigérateur de son idiot de petit-ami qui ne pensait qu'à dormir. Encore pas tout à fait réveillé, il regarda autour de lui pour être certain de ne pas se prendre quelque chose dans les pieds en marchant, mais, alors qu’il allait quitter les couettes chaudes, quelque chose le retint soudainement, le faisant retomber en arrière, sur les coussins.




& la Faucheuse

(C) Galimybé - Mini BN
avatar
♫ DC : Jang Min Hee
♫ AVATAR : MyungSoo - L [INFINITE]
♫ ÂGE : 24 ans
♫ POINTS : 507

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei   Dim 17 Jan - 14:58


Comme une famille
You're my only one ♥



Je méditais un petit peu sur les paroles de Jun Su, sentant sa respiration s'alourdir au fur et à mesure, jusqu'à ce qu'il se détende complètement, signe qu'il était enfin endormi, contre moi. Je passais ma main dans ses cheveux, simplement heureux qu'il soit à mes côtés. Je n'avais pas envie de briser son rêve de devenir acteur : d'accord, j'étais heureux qu'il me dise qu'il préférerait simplement partager la vie de la personne qu'il aime, mais je voyais bien à quel point il aimait la scène et il est toujours si rayonnant quand il joue ... Je ne voulais vraiment pas lui enlever cette part de lui-même. Mais je suppose que cette discussion s'imposerait d'elle-même, plus tard, si un jour nous nous retrouvions confrontés à un problème à cause de notre relation ... Malgré ce petit point noir qui taraudait mon esprit, je flottais surtout sur un petit nuage arc-en-ciel qui m'empêchait de directement sombrer dans le sommeil : Jun Su avait répondu à mes sentiments, il m'aimait lui-aussi! Je déposais un léger baiser dans son cou, un sourire jusqu'aux oreilles et l'installais un peu plus confortablement contre moi tandis que je lui caressais les cheveux, mes paupières commençant à se faire de plus en plus lourdes, bercé comme je l'étais par la respiration de mon petit-ami.



*



La nuit que nous venions de passer avait sûrement été la plus douce et agréable de toutes celles que nous avions partagé. Le simple fait de le savoir près de moi, au creux de mes bras, de savoir que maintenant je pouvais mettre un nom sur ce que je ressentais pour lui et surtout que c'était réciproque, avait fait de mon sommeil une nuit de rêves tous plus mignons les uns que les autres où Jun Su était toujours le point central. Je pensais pouvoir profiter encore quelques temps de ce merveilleux sommeil réparateur quand ma source de chaleur s'agita et se décolla un peu de moi. J'entrouvris à peine les yeux pour le voir redressé sur le lit, semblant avoir eu une révélation, avant qu'il ne vienne se rallonger à mes côtés. Je décidais donc de ne pas bouger et refermais les yeux, persuadé que nous allions encore pouvoir un peu paresser tranquillement, mais c'était sans compter sur l'estomac de mon vaillant camarade ! Il m'embrasse délicatement avant de venir poser sa tête au creux de mon cou, et j’eus toutes les peines du monde à résister à lui sauter dessus et lui rendre la pareille. Il se plaignit un peu, maugréant toujours installé contre moi, mais je ne lui répondis pas tout de suite, laissant juste un petit sourire orner mon visage, amusé par son comportement un peu enfantin.


" Chut ... Allez, rendors-toi, on est bien au chaud là ..."


Sa détermination ne faiblit pas et quelques secondes plus tard, il tenta de s'extirper de mon lit, sûrement pour partir en quête de nourriture. S'il croyait que j'allais le laisser faire comme ça, il se trompait. Alors qu'il se levait du lit, je me redressais, l'attrapais par les hanches et le tirais vers moi, le jetant légèrement dans mes nombreux coussins, et m'installais à califourchon au dessus de lui.


" Alors comme ça on tente de s'échapper sans même me dire bonjour ? C'est pas très gentil de ta part ça Junnie ... le taquinais-je avant de déposer plusieurs baisers légers comme des papillons sur son visage, me découvrant une facette plus que taquine et ce dès le matin. Bien dormi j'espère ... Moi en tout cas, j'ai trèès trèèès bien dormi ! Tu es plus que très confortable, un vrai coussin vivant, continuais-je en le serrant plus ou moins dans mes bras, comme je le pouvais au vu de notre position actuelle. ... Je suis content que tu sois resté dormir avec moi ... Je suis content qu'on puisse être ensemble comme ça, ajoutais-je avant de véritablement l'embrasser, de lui transmettre mes sentiments une nouvelle fois."


Je lui laissais quelque temps, savourant ma petite impression de domination, avant de me relever, de lui prendre la main et de l'entrainer derrière moi vers l'étage inférieur, où nous allions pouvoir manger.


"Alors ... Vu l'heure qu'il est, tu préfères déjeuner ou petit-déjeuner ?"

fiche de © century sex

avatar
♫ AVATAR : Jung Kook - BTS
♫ ÂGE : 24 ans
♫ POINTS : 239
Stylisme

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei   

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
[DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [DEFI HALLOWEEN] Comme une famille feat. Ji Hei
» Description et tactiques usuelles de la famille Stark
» Defi d'autres pilotes : comment augmenter la mise?
» LISA ★ La vie c'est comme le PQ, soit tout rose, soit plein de merde .
» Le défi de Lexus [PV inscrits][Spécial Halloween]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» K I R I N • :: HAPPY ENDING :: La boîte à rps :: ♰ HALLOWEEN PARTY ♰-