AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 la peur t'envahit, le bonheur te fuit. - MinHo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: la peur t'envahit, le bonheur te fuit. - MinHo   Lun 11 Mai - 2:44



la peur t'envahit, le bonheur te fuit.



Tu es bien trop naïve. Tu fais tout ça pour rien. Il t'aura déjà oublié. Tu n'as jamais servie à rien. Ne me regarde pas comme ça. Tu ne te sens pas ridicule ? J'aurai honte à ta place. Tu devrais mourir ça sera plus simple. De toute façon tu ne manqueras à personne. C'est ton père qui t'as mise là non ? T'es sur que c'est pas un moyen de se débarrasser de toi plutôt ? Comme si t'allais vraiment pouvoir rentrer un jour. Tu espères trop. Arrête de rêver, tout le monde sait déjà que tu l'as abandonné. Tu n'arriveras pas à le retrouver. Je me demande comment on peut aimer quelqu'un comme toi. A genoux elle les supplie de se taire, d'arrêter, de l'oublier. Elle retient ses larmes, elle doit être forte. Elle ne doit pas tout prendre à coeur. Des rires qui raisonnent, encore, et encore. Elle les sent se rapprocher, elle sait qu'elle ne tiendra pas, qu'elle va sombrer. Pourtant elle ne bouge pas. Elle n'a plus d'arme. elle n'a rien pour se défendre. Sa fierté est bien oubliée, enfouie au plus profond de son être. Elle ne veut pas qu'on la touche et pourtant elle est incapable de fuir, ses jambe ne répondent pas à l'appel de son cerveau. Elle se sent tomber dans le vide, longtemps, beaucoup trop longtemps. Il y a-t-il un fond à cet enfer, une fin ? Elle n'en sait rien. Le noir, rien d'autre que le noir et la peur. La gorge nouée, elle ne peut pas crier, personne ne l'entendra, quoiqu'il advienne. Personne.

Assise là dans le noir, silencieuse, pensive. Elle ne bouge pas. Elle est adossée dans le canapé. Les jambes repliées contre sa poitrine. Le visage souillé par les larmes. La peur l'a envahit une fois de plus. Incapable de se rendormir, incapable d'oublier, incapable d'effacer ces images qui la hantent depuis son retour. Voilà une semaine qu'elle ne dort plus ou presque plus. A peine les yeux fermés que tout réapparaît. Chaque insulte, chaque rire, chaque ordre, chaque geste brusque ou non. Tout est à nouveau là. L'impression de revivre chaque instant en boucle. Impossible de penser à autre chose. Elle a essayé, elle ne fait que ça, essayer. Ming Mi n'en peut plus. elle a sommeil, énormément sommeil. Mais elle est incapable de dormir paisiblement plus de dix minutes. Elle passe les journées à moitié endormi. Elle a du mal à se concentrer, à danser correctement, certains pas sont infaisables pour elle alors qu'en temps normal ils ne lui poseraient aucun problèmes. Les cours ce n'est pas la peine d'y penser, l'année vient à peine de commencer et elle est déjà incapable de se concentré aux peu de cours auxquels elle doit assister. Inutile de préciser qu'elle a des moments d'absence quand on lui parle, elle ne le fait pas exprès, c'est juste.. l'épuisement.

Et la seule personne à qui elle se confie n'est autre que l'infirmier de Kirin qui est aussi un de ses amis les plus proches. Il a toujours été là. Il était là quand elle a commencé à avoir des problèmes avec les fans, il a toujours écouté, il l'a toujours protégé un peu dans l'ombre. Ils se sont perdus de vus oui. Mais aujourd'hui elle le retrouve, et il se trouve c'est lui l'infirmier. Alors elle se confie à lui, parce qu'elle ne veut pas inquiéter son petit ami, parce qu'au fond elle sait qu'il est capable de se sentir coupable. Bien que ce ne soit pas de sa faute. Alors chaque nuit, à chaque cauchemar, elle se lève pour ne pas le réveiller. Aujourd'hui à nouveau. Il doit être deux heures du matin et elle s'est isolée sur le canapé, pour tenté en vain de se calmer. Elle n'y arrive pas. Ce soir elle n'y arrive pas. Elle sait que si elle ne retourne pas se coucher il va se réveiller et s'inquiéter dans la seconde. Il n'aurait pas tord, au fond. Pourtant elle attend. Elle attend de pouvoir respirer calmement, elle attend que les larmes cessent complètement. Un verre d'eau posé face à elle, les yeux rivés dessus. Elle soupire et essuie ses joues avec le revers de sa manche, encore. Il ne faut plus y penser, il ne faut plus pleurer, il ne faut plus y penser... il faut oublier.


made by pandora.



avatar
♫ DC : Kan Ji Yu
♫ AVATAR : Park Ji Yeon
♫ ÂGE : vingt et un ans
♫ POINTS : 63

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la peur t'envahit, le bonheur te fuit. - MinHo   Lun 11 Mai - 3:04



Min Ho se tournait et se retournait dans son sommeil. Il devait sûrement faire un rêve, quel qu’il soit, et était donc légèrement agité. Et puis il finit par ouvrir les yeux. De la sueur perlait sur son front, qu’il essuya brièvement du revers de la main. Pfiou, il ne se souvenait pas vraiment des images floues qui venaient de défiler dans sa tête mais une chose est sûre, c’est que c’était assez mouvementé pour le réveiller. Pourtant Min Ho dormait comme une pierre en général, et il était plutôt difficile de le réveiller. La preuve avec la cérémonie de la rentrée de Kirin où il avait eu une belle panne de réveil. Min Ho était totalement le genre à mettre 2 ou 3 réveils les uns après les autres pour être sûr de ne pas se réveiller en retard pour aller à l’agence. Ou ailleurs remarquez.
Le jeune homme se tourna et passa un bras sur le corps de Ming Mi … mais il retomba mollement sur le matelas. Elle n’était pas dans le lit. Surpris, le batteur se frotta vigoureusement les yeux et s’étira avant de se lever. Elle n’était peut-être qu’aux toilettes, mais juste au cas où, il allait vérifier. De toute façon le mauvais rêve qu’il venait de faire l’avait assoiffé et il comptait bien se prendre un verre de lait dans le frigo.

C’est en arrivant dans le salon de l’appartement qu’il partageait désormais avec la jeune femme avec qui il était en couple depuis un peu plus de trois ans, qu’il la vit, assise au milieu du canapé, un verre d’eau posé sur la table basse devant elle. Inquiet, il s’approcha doucement d’elle pour ne pas lui faire peur parce qu’elle n’avait pas l’air de s’être rendu compte de sa présence, son regard dans le vague. Le jeune homme se laissa tomber doucement sur le canapé à côté d’elle et maintenant que leurs visages étaient proches, il put voir que Ming Mi avait pleuré. Ses yeux étaient encore brillants et quelques traces de larmes subsistaient encore sur le haut de ses joues. Pris d’un malaise, il passa le bras autour des épaules de sa petite amie et dit, doucement. « Hey, qu’est-ce qui ne va pas ? Tu as fait un cauchemar ? ». C’était assez évident, mais bon, c’était une manière comme une autre de s’inquiéter doucement sans la brusquer. De sa main qui ne tenait pas l’épaule de la jeune fille, il caressa avec affection le haut de sa tête pour la calmer et la rassurer. Puis il ébouriffa gentiment ses cheveux. « Tu peux me le dire si ça ne va pas, tu sais. », ajouta-t-il en souriant légèrement. Il était inquiet, et se demandait si c’était la première fois qu’elle se réveillait comme ça en pleine nuit et finissait sur le canapé ainsi. Comme il était rare que le jeune homme se réveille en pleine nuit, il ne l’aurait peut-être pas remarqué, son sommeil étant relativement lourd. Mais chaque chose en son temps, il lui demanderait ce genre de détails une fois qu’elle serait calmée. « Je suis là. », souffla-t-il simplement, avant de déposer un baiser sur sa joue humide, et de coller sa tête contre celle de la jeune fille.
avatar
♫ DC : Kang Jae Sun & Koizumi Yûji
♫ AVATAR : Lee Hong Ki
♫ ÂGE : 23 ans
♫ POINTS : 122
Musique

Voir le profil de l'utilisateur http://odis.forum-actif.net
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la peur t'envahit, le bonheur te fuit. - MinHo   Lun 11 Mai - 3:52



la peur t'envahit, le bonheur te fuit.



Ming Mi se doutait qu'un soir où l'autre son petit ami se réveillerait et chaque soir elle espère qu'il ne se réveille pas. Elle ne veut pas l'inquiéter. Elle ne veut pas qu'il se sente coupable de ses larmes. Elle sait très bien qu'il est capable de douter de lui, du bonheur qu'il lui apporte. Mais ce n'est pas lui le soucis. C'est bien elle, elle est ses peines. Ce passé qui la ronge, qui l'envahit. Elle a peur, trop peur de l'affronter. Elle n'en parle que rarement. Souvent elle se retrouve à l'infirmerie et tout ce qu'elle est capable de dire c'est qu'elle a fait un cauchemar. Rare sont les fois où elle les explique, ces cauchemars. Elle du mal, tellement de mal à affronter cette douleur, à oublier. Pourquoi n'y arrive-t-elle pas. Elle n'a plus de raison d'avoir peur après tout, tout est finit. Elle est rentée, elle est à nouveau auprès de Min Ho, ils vivent ensemble aujourd'hui. Alors pourquoi ces cauchemars. Pourquoi cette période de sa vie la hante-t-elle à ce point ? Elle n'en sait rien. Elle n'en sait rien et ça l'énerve, elle aimerait tellement pouvoir faire des nuits complètes. Dormir pour de vrai, ne plus avoir peur de s'endormir.

Les yeux dans le vide elle ne remarque même pas la présence de Min Ho dans le salon. C'est en sentant son corps tomber sur le canapé près du sien qu'elle se rend compte qu'il est réveillé, un léger sursaut témoigne de sa surprise. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il soit là. Elle ne va pas s'en plaindre, bien qu'elle aurait préféré lui évité un spectacle aussi pitoyable. Lui éviter la tristesse qui émane d'elle actuellement. La chorégraphe baisse les yeux. Il est trop tard pour camoufler ses larmes, faire comme si tout allait bien, que ce n'était qu'une petite insomnie. Trop tard. Elle n'ose pas répondre, elle n'arrive pas à répondre, la gorge nouée, elle sait très bien qu'aucune parole ne pourra sortir d'entre ses lèvres tant qu'elle ne sera pas calmée. Elle finit par se laisser aller contre lui, fermant les yeux sous son baiser avant de se blottit mieux dans ses bras. Oui elle sait qu'elle peut lui dire, bien sur qu'elle sait. Pourtant elle ne le fait pas. Elle ne lui parle pas, mais savoir qu'il est là. Sentir sa présence la rassure parce qu'elle sait aussi qu'il ne va pas l'abandonner. Du moins elle y croit, elle essaie d'y croire et de ne pas laisser ses cauchemars l'influencer.

La jeune femme ne bouge pas, impossible pour elle de dire combien de temps elle est restée à, au creux de ses bras, à tenter de ne plus pleurer. Elle finit par se calmer sans savoir si c'est de l'épuisement ou uniquement la tendresse de Min Ho, peut être les deux. Elle soupire et finit par lâcher avec une petite voix.« pardon.. si je t'ai réveillé.. » bien que ce serait étonnant qu'elle soit la cause de son réveil, vu qu'il a tendance à avoir un sommeil lourd. Mais ça reste une possibilité. Finalement la jeune femme relève les yeux pour pouvoir ancré son regard dans celui de son petit ami. « Tu.. tu ne partiras pas.. hein ..? Jamais ..? » au fond, elle connait la réponse, elle sait que c'est une évidence, qu'elle n'est pas revenu pour rien. Elle sait qu'il l'aime et qu'il n'a pas l'intention de la laisser. Mais plus les nuit passent et plus la peur l'envahit, la peur que toutes ces paroles soient vraies, qu'elle se réveille un matin, seule. Toute cette douleur, elle ne se sent prête à l'affronter qu'avec Min Ho à ses côté, et pourtant elle n'arrive pas à lui en parler, de peur de l'inquiéter. Bien qu'elle se doute que là tout de suite, il doit être inquiet puissance mille. Sans qu'elle ne puisse les contrôler quelques larmes viennent perler au coin de ses yeux avant de se frayer un nouveau chemin le long de ses joues.

made by pandora.



avatar
♫ DC : Kan Ji Yu
♫ AVATAR : Park Ji Yeon
♫ ÂGE : vingt et un ans
♫ POINTS : 63

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la peur t'envahit, le bonheur te fuit. - MinHo   Lun 11 Mai - 13:17



Min Ho était désormais assis sur le canapé près de celle qui faisait battre son cœur. Il n’aimait pas la voir triste et désemparée comme ça, mais cela arrivait à tout le monde. Juste, il se sentait totalement impuissant face à la situation et ne savait ni que dire, ni que faire. Mais bon, au moins il était là, et il tentait tant bien que mal de la soutenir bien qu’il ne sache pas ce qui s’était passé dans la tête de Ming Mi. Il avait déposé un baiser sur sa joue et elle s’était blottie dans ses bras. La chaleur de l’étreinte de la personne aimée était toujours l’une des choses les plus rassurantes qui soit, donc le batteur espérait de tout cœur qu’elle allait pouvoir calmer ses peurs et se détendre.

Après un moment de silence où les deux jeunes gens profitaient de leur étreinte mutuelle, douce et tendre, la petite voix de Ming Mi rompit ce silence d’or et elle s’excusa de l’avoir réveillé. Même si elle ne pouvait pas le voir, Min Ho se mit à sourire et répondit : « ne t’en fais pas, je me suis réveillé tout seul comme un grand. C’est rare, non ? » tenta-t-il ensuite de plaisanter un peu, afin de détendre l’atmosphère. Puis il sentit la jeune femme bouger dans ses bras et pencha donc la tête pour voir qu’elle le fixait avec une intensité qu’il lui connaissait bien. Elle s’apprêtait à lui demander quelque chose de sérieux et d’important pour elle, sinon elle ne ferait pas ce regard. Hein ? Partir, lui ? Mais comment pourrait-il penser une seule seconde à s’éloigner d’elle. Avant qu’il n’ait pu répondre quoi que ce soit, il ne rata les nouvelles larmes perler au coin des yeux de sa petite amie, et son cœur se serra douloureusement. « C’est ça qui te fait peur au point de ne pas dormir ? » s’inquiéta-t-il, sérieux. Il la reprit dans ses bras dans une étreinte brève mais réconfortante, et lorsqu’il se détacha il essuya les larmes de la jeune fille du bout du pouce avant de reprendre. « Tu n’étais pas là pour le voir, mais lorsque tu as dû partir pour l’Angleterre à cause de ton père sans me prévenir, j’étais complètement dévasté. Peut-être que Sae Hee te l’a raconté mais j’allais vraiment mal. Je passais mes journées à te chercher partout. Alors non, je n’ai pas l’intention de partir, ni maintenant, ni demain, ni dans un mois ou un an ou je ne sais combien de temps encore … Parce que c’est toi que j’aime. » Min Ho avait plus de facilité que Ming Mi pour exprimer ses sentiments, mais il n’en restait pas moins assez gêné par ce qu’il venait de déballer, et il rougit légèrement. La déclaration qu’il venait de faire était tout de même terriblement embarrassante pour lui, mais il survivrait. Pour casser l’ambiance un peu tendue qu’il y avait, il attrapa les joues de Ming Mi avec le bout des doigts et commença à tirer dessus affectueusement, en faisant des grimaces débiles. « Alors puisque je ne m’éloignerai jamais de toi, tu vas me faire un graaaaaand sourire trop cute, d’accord ? » Ah la la ce Min Ho, toujours fidèle à lui-même. Entre grimaces, phrases débiles et autres petits trucs marrants qu’on mettra sous silence … S’il n’existait pas, il faudrait l’inventer.

avatar
♫ DC : Kang Jae Sun & Koizumi Yûji
♫ AVATAR : Lee Hong Ki
♫ ÂGE : 23 ans
♫ POINTS : 122
Musique

Voir le profil de l'utilisateur http://odis.forum-actif.net
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la peur t'envahit, le bonheur te fuit. - MinHo   Lun 11 Mai - 15:43



la peur t'envahit, le bonheur te fuit.



Au final elle n'était pas mécontente qu'il se soit réveillé, même si elle aurait préféré éviter. Elle ne sait pas combien de temps encore elle serait restée là, perdue, à pleurer sur le canapé. Le fait de se retrouver blottie contre son petit ami la calma plus rapidement que toute autre chose. Bien que la peur était encore présente, elle s'était suffisamment calmée pour pouvoir parler. Un faible sourire étira ses lèvres lorsque Min Ho lui avoua qu'il s'était réveillé tout seul, c'était rare en effet. Si elle n'était pas aussi perdue et triste elle lui aurait sans aucun doute répondu par une gentille moquerie. Il avait bien entamé de toute façon et elle se doutait bien que c'était pour la rassurer et pour détendre l'atmosphère. Ce qui aurait pu fonctionner au final, si elle n'avait pas voulu lui parler et faire comme si ça allait à nouveau. Le problème était que ça n'allait pas.

L'étudiante se décala lentement pour pouvoir le voir, plongeant son regard dans le sien afin de lui poser une question. Question qui pourrait paraître idiote, qui l'était en un sens parce qu'elle connaissait la réponse au plus profond de son être. Seulement ses cauchemars la faisaient douter, elle n'arrivait plus à faire la distinction entre le cauchemar et la réalité tant ça la hantait. Au fond ce n'était pas ça qui l'empêchait de dormir, enfin pas uniquement ça en fait. Elle n'osa pas répondre se contentant de baisser le regard. La jeune femme se laissa faire lorsqu'il la reprit dans ses bras puis elle ferma les yeux un instant au moment où il essuya ses larmes. Il n'y avait que lui pour être aussi tendre avec elle. Elle finit par le regarder, écoutant ses paroles. Non Sae Hee n'avait pas voulu lui raconter dans quel état il était, parce qu'elle savait que Ming Mi s'en voudrait, elle savait qu'ils souffraient suffisamment, autant l'un que l'autre pour en rajouter. La jeune femme s'en était voulu d'avoir mit sa meilleure amie dans une situation aussi délicat, elle lui avait fait promettre de ne rien dire à Min Ho. À son retour elle lui avant demandé comment il allait mais Sae Hee n'avait pas dit grand chose, en dehors du fait qu'il ne mangeait presque plus rien et qu'en terme de sourire c'était le néant. Ming Mi finit par rougir à ses dernière paroles. Elle était soulagée oui, mais se sentait assez ridicule d'avoir pu imaginer qu'il puisse partir.

La jeune femme ne put s'empêcher d'afficher un sourire, léger mais présent tout de même, lorsque son petit ami lui tira les joues en lui demandant de sourire, puisqu'il n'allait pas s'éloigner. Elle lui offrit donc un sourire timide avant de prendre la parole. « je sais pas ce que je ferai sans toi .. . » S'il n'était pas avec elle, si elle ne l'avait pas rencontré trois ans en arrière aujourd'hui elle n'en serait sûrement pas là. Elle serait encore renfermée sur elle même, sûrement déjà mariée à un prétendant riche qui aurait plut à son père, il aurait finit par réussir à la faire partir de Kirin, pour l'inscrire en commerce ou quelque chose de ce genre. Oui, si elle n'avait pas rencontré Min Ho sa vie aurait été bien moins attrayante. La jeune femme essuya ses joues une dernière fois avant de se blottir contre lui à nouveau. Elle posa la tête contre son épaule et finit par avouer à voix basse. « J'ai rêvé .. de l'Angleterre.. » Bien, maintenant il en savait autant que son 'psy'.

made by pandora.



avatar
♫ DC : Kan Ji Yu
♫ AVATAR : Park Ji Yeon
♫ ÂGE : vingt et un ans
♫ POINTS : 63

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la peur t'envahit, le bonheur te fuit. - MinHo   Mar 12 Mai - 0:14



Min Ho avait dit ce qu’il avait à dire à Ming Mi pour la rassurer et la réconforter, et cela venait du fond du cœur. Il arrivait toujours à lui dire ce qu’il ressentait avec un certain naturel, même si ça ne l’empêchait pas de rougir comme une pivoine à chaque fois. Mais d’un autre côté, il l’aimait depuis le premier jour où il l’avait vue assise seule sur un banc de la cafétéria de Kirin, il l’aimait comme un fou, il aimait tout d’elle et il voulait être là pour elle, pour le meilleur et pour le pire. Bon il n’était pas encore dans le délire du mariage non plus, ils étaient encore un peu jeunes hein, il n’avait que 23 ans après tout (enfin bientôt).
Ming Mi avait étiré ses lèvres en un léger sourire lorsqu’il lui avait tiré les joues en lui demandant de faire son sourire. Il était content d’avoir réussi cette prouesse et surtout, qu’elle ait cessé de pleurer et qu’elle ait l’air de s’être calmée. « Sans moi ? » Min Ho laissa planer un léger silence se voulant faussement effrayant pour taquiner un peu sa copine. « Tu n’as pas besoin d’y penser parce que de toute façon je suis là, et comme je suis une sangsue tu n’es pas près de te débarrasser de moi ! » plaisanta-t-il, en lui tirant la langue.

La jeune fille s’était de nouveau blottie contre lui, et lui avoua subitement avoir rêvé de l’Angleterre. Elle ne pouvait pas le voir mais Min Ho grimaça à l’entente de cette révélation. Il savait que cette période était terriblement douloureuse, autant pour elle que pour lui, mais il ne savait que de façon floue ce qui s’était passé. Il savait tout de même qu’elle n’avait pas eu la vie rose et que la seule chose qui l’avait aidée à tenir était les retrouvailles avec sa mère. De nouveau, il lui ébouriffa affectueusement les cheveux et puis il dit, souriant : « Je vois … Je pense que tu as besoin d’un remonte moral pour me parler de ton cauchemar, et je viens d’avoir une idée géniale. » Il la repoussa délicatement et ajouta : « tu m’attends ? j’en ai pour deux minutes », avant de se lever du canapé et de disparaître dans la cuisine. Il sortit de la glace au chocolat et à la vanille qu’il avait acheté aux dernières courses et commença à servir deux grosses boules de chaque parfum qu’il déposa dans deux bols. Il remit la glace au congélateur et sortit cette fois de la chantilly du frigo, et fit une belle mousse par-dessus la glace. Il attrapa deux cuillères qu’il glissa dans les bols puis servit du jus de fruits dans deux grands verres. Il posa le tout sur un plateau et revint au salon, fier de lui. Il déposa le petit goûter nocturne sur la table basse après avoir poussé le verre d’eau et dit « tadaaaaah ! j’espère que ça va te remonter le moral. » Il reprit place à côté d’elle et l’embrassa tendrement sur les lèvres, avant de s’emparer de son bol de glace et de lui donner le sien et de demander : « Alors, raconte-moi. Parfois parler aide à exorciser les peurs. Et je serai toujours là pour toi. »


avatar
♫ DC : Kang Jae Sun & Koizumi Yûji
♫ AVATAR : Lee Hong Ki
♫ ÂGE : 23 ans
♫ POINTS : 122
Musique

Voir le profil de l'utilisateur http://odis.forum-actif.net
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la peur t'envahit, le bonheur te fuit. - MinHo   Mar 12 Mai - 22:47



la peur t'envahit, le bonheur te fuit.



Ming Mi se sentait bien mieux et il n'y avait pas vraiment de secret pour ça. Min Ho était bien le seul à pouvoir la réconforter autant avec les mots qu'avec les gestes en moins de cinq minutes. Ce n'était pas pour rien qu'elle était amoureuse de lui. Quand même elle avait plus de mal que lui à lui dire, à l'exprimer, au fond il le savait. Elle lui avait prouvé rien qu'en se battant pour revenir, c'était avec lui qu'elle voulait être, et pas un autre. La jeune femme avoua que sans lui elle ne ferait pas grand chose, ce qui était vrai. Elle leva les yeux vers lui à ses mots et fit une petite moue lorsqu'il laissa planer le silence juste pour l'embêter. Un léger rire finit par s'échapper de ses lèvres aux paroles qui suivirent. Elle était heureuse d'entendre ces mots, de savoir qu'il ne comptait pas partir, même si elle le savait déjà, l'entendre le dire encore la rassurait. Elle répondit alors en rougissant doucement. « je compte pas me débarrasser de toi.. au contraire tu vas devoir me supporter encore .. longtemps .. » elle sourit un peu plus en se blottissant à nouveau contre lui.

Elle était resté silencieuse un petit moment respirant simplement l'odeur de son aîné avant d'avouer que son cauchemar concernait l'Angleterre. Elle n'osait pas bouger, elle savait qu'il tiquerait, que cette période les avait fait souffrir autant l'un que l'autre, il lui avait encore confirmé quelques minutes plus tôt. Elle se pinça les lèvres attendant une quelconque réponse de sa part. Finalement il lui ébouriffa les cheveux à nouveau avant d'annoncer qu'elle avait besoin d'un remontant avant de raconter son cauchemar. Elle se recule un peu lorsqu'il la décala et hocha simplement la tête en guise de réponse. Il voulait qu'elle l'attende, elle ne risquait pas de bouger de toute façon. Elle le laissa se lever et s'assit en tailleur sur le canapé avant d'attendre sagement. Il ne mit pas longtemps avant de revenir. Elle posa le regard sur le plateau et sourit timidement, il était vraiment trop parfait. Elle releva les yeux vers lui et ne put faire plus que de hocher la tête en guise de réponse puisqu'il venait se l'embrasser tendrement une fois assit. Ming Mi sourit un peu plus contre ses lèvres en répondant au baiser avec douceur avant de récupérer son bol de glace. « Merci »

La jeune femme baissa les yeux sur son bol à ce qui suivit. Il voulait savoir de quoi elle avait rêvé exactement. Il est vrai qu'elle ne lui avait pas raconté en détail ce que ces filles lui avaient fait subir. Ming Mi se pinça les lèvres et prit une cuillère de glace, histoire de réfléchir à comment elle formulerait ça. Elle releva les yeux vers lui « Je sais pas trop comment expliquer.. c'est.. comme des flashback mais.. pas complets.. enfin tu sais.. que des morceaux, certaines phrases ou certains gestes.. mais toujours les même et en boucle.. » Elle se pinça les lèvres à nouveau avant de reprendre, sa voix baissant automatiquement d'un ton « Chaque fois que je ferme les yeux je les entends.. je les entends encore me rabaisser.. ou me rappeler que mon père a toujours guider ma vie.. ou encore que de toute façon ça ne sert à rien de me battre, que je ne pourrai pas rentrer.. que je.. » Elle déglutit, avalant sa salive avant de reprendre, sa gorge se nouant doucement. « que de toute façon je n'arriverais pas à .. te retrouver.. que tu auras déjà tout oublié.. qu'en fait m'envoyer là bas c'était juste un moyen pour se débarrasser de moi .. » elle finit par baisser la tête, rien que d'y repenser la mettait mal à l'aise, elle n'arrivait pas à se dire que toutes ces paroles étaient fausses, parce que tout ça lui semblait bien trop réels, parce que ses souvenirs la hantaient. « Et j'arrive pas.. j'arrive pas à les oublier.. »

made by pandora.



avatar
♫ DC : Kan Ji Yu
♫ AVATAR : Park Ji Yeon
♫ ÂGE : vingt et un ans
♫ POINTS : 63

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la peur t'envahit, le bonheur te fuit. - MinHo   Mer 13 Mai - 0:12



« Encore heureux que tu n’aies pas l’intention de te débarrasser de moi ! » plaisanta-t-il. « Et j’ai pas besoin de te supporter, je t’adore et c’est un plaisir de t’avoir à mes côtés au quotidien ! » conclut Min Ho tout sourire. Il était heureux d’avoir franchi le cap de lui proposer de venir vivre avec lui. Avant, il n’aurait jamais pu avec son père dans les parages, elle n’aurait jamais pu bouger du grand manoir Kong, mais comme ce dernier n’était pas au courant que sa fille était de retour en Corée du Sud … Et puis elle n’allait pas passer sa vie chez Sae Hee à squatter une chambre. Non , il était fier de lui pour le coup et il ne regrettait rien.

Après la brève étreinte qu’ils avaient échangé, le jeune homme avait eu l’idée brillante d’aller leur servir des boules de glace accompagnées de jus de fruits pour l’aider à se remonter le moral après ses cauchemars, et qu’elle puisse donc en parler plus posément. Visiblement son idée avait eu son petit effet et quand il lui avait dit qu’il espérait lui remonter le moral avec ça, elle avait confirmé d’un hochement de tête. Il s’était donc rassis près d’elle, avait déposé un doux baiser sur ses lèvres, lui témoignant ainsi son amour, son affection et son soutien, puis il avait attendu que Ming Mi se lance dans son explication. Il fallait qu’elle prenne son temps.

Elle commença par admettre que ses cauchemars étaient comme une sorte de flash-back de l’époque où elle était en Angleterre, qui tournaient en boucle dans sa tête. Min Ho hocha la tête histoire de lui montrer qu’il suivait son histoire mais il attendait qu’elle poursuive avant de réagir. Elle ne poursuivit pas immédiatement, mais elle lui raconta qu’elle entendait les voix des filles de la pension qui lui répétaient inlassablement que c’était son père qui dictait sa vie, qu’elle ne pourrait pas rentrer à Séoul, que c’était peine perdue …Il allait répondre mais la jeune fille continua en disant que ces voix lui avaient également dit qu’elle ne le retrouverait jamais, qu’il l’aurait oubliée même si elle rentrait à Séoul et qu’il en profiterait donc pour se débarrasser d’elle. Min Ho était atterré. Comment  pouvait-on décemment dire ce genre de choses à quelqu’un juste pour le plaisir de faire mal ? Lui qui était gentil et généreux, ce genre d’attitude le dépassait totalement. Elle avait enduré bien pire que ce qu’elle avait bien voulu lui faire croire. Il était … bouche bée. Et Ming Mi conclut qu’elle n’arrivait pas à oublier ces voix. Il laissa planer un silence pendant lequel il réfléchissait à comment formuler ses pensées pour que ça ait un sens, sa cuillère laissée en suspens entre sa bouche et le bol de glace. A ce rythme elle allait fondre, et c’était le dernier de ses soucis. Puis il finit par réagir. « Je … Je ne peux pas comprendre comment on peut dire des choses aussi horribles, juste pour le plaisir de blesser. C’est … Au-dessus de ce que je peux comprendre. » Il marqua une pause, cherchant ses mots. « Je sais qu’il m’est impossible de te convaincre à quel point leurs dires sont faux juste en te disant « mais c’est faux », et que c’est difficile à surmonter, mais me concernant en tout cas je n’ai jamais cessé d’attendre et espérer ton retour, et j’ai eu raison de le faire. Et la preuve est que ton père ne dicte pas ta vie puisque sinon tu ne serais pas chez moi. Tu es plus forte que leur méchanceté malsaine, Ming Mi. Tu vaux vraiment mille fois mieux que ça. » Il marqua une nouvelle pause. Il se souvenait que la disparition de Ming Mi n’était pas passée inaperçue vu la tête que tirait Min Ho quotidiennement malgré ses efforts pour faire semblant. Les journalistes avaient fini par s’emparer du truc et avaient commencé à raconter que Ming Mi s’était servi de Min Ho pour se faire remarquer et qu’elle l’avait lâché parce qu’elle n’avait plus besoin de lui. Il n’avait jamais dit à la jeune fille les horreurs  proférées par les fans sasaeng ici, pour ne pas lui mettre un poids supplémentaire, et il avait bien fait. Il lui en parlerait peut-être plus tard, mais là ce n’était pas le timing idéal. « Depuis combien de temps tu affrontes ces cauchemars toute seule ? Ce n’est pas la première fois que tu te lèves la nuit je suppose … » demanda-t-il timidement. Il mit une bouchée de glace à moitié fondue dans sa bouche et but une gorgée de jus de fruits, mal à l’aise car se sentant impuissant. Il détestait ne pas savoir quoi faire ou que dire pour aider la femme qu’il aimait le plus au monde. C’était une torture mentale relativement éprouvante.


Dernière édition par Yoon Min Ho le Mer 20 Mai - 17:31, édité 1 fois
avatar
♫ DC : Kang Jae Sun & Koizumi Yûji
♫ AVATAR : Lee Hong Ki
♫ ÂGE : 23 ans
♫ POINTS : 122
Musique

Voir le profil de l'utilisateur http://odis.forum-actif.net
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la peur t'envahit, le bonheur te fuit. - MinHo   Mar 19 Mai - 20:31



la peur t'envahit, le bonheur te fuit.



Non jamais elle ne risquait de vouloir se débarrasser de lui, jamais elle ne pourrait penser à partir. Elle n'était pas revenu pour repartir, non elle comptait bien rester avec lui encore longtemps. Elle ne savait pas de quoi l'avenir était fait, elle ne prévoyait pas non plus trop à l'avance, elle voulait juste découvrir la vie comme elle venait, à ses côtés. Ils vivaient ensemble à présent et bien qu'elle ait hésité avant de dire que c'était bon pour elle ce jour là, elle n'était pas mécontente d'avoir accepté. D'ailleurs elle ne put s'empêcher de sourire à ses paroles. Au fond il valait mieux que ce soit un plaisir sinon ils auraient un problème, mais ça faisait tout de même plaisir à entendre.

Il trouvait toujours les bons mots. Les bons juste. Il savait toujours comment la calmer, ou la rassurer. Il lisait en elle presque comme dans un livre ouvert. Elle parvenait encore à lui cacher certaine chose, elle savait que c'était mal, elle savait qu'il pourrait être blessé. Mais elle ne voulait tellement pas l'inquiéter, elle ne voulait pas qu'il se sente aussi mal qu'elle, par inquiétude. Elle savait tout ça, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de lui cacher certaines choses. Et ces foutus cauchemars en faisaient partie. Personne ne savait à part Min ho, l'infirmier de l'école. Et encore elle lui avait juste dit qu'elle faisait des cauchemars sur son séjour en Angleterre, rien de plus.

Seulement maintenant c'était à son petit ami qu'elle venait d'avoue de quoi il s'agissait. Et bien sur il avait trouvé le moyen de rapporter à manger, histoire de se calmer un peu les nerfs. Le bol de glace allait attendre, un peu. L'étudiante finit par tenter tant bien que mal de lui expliquer clairement ce qu'il se passait dans ses rêves, dans sa tête. Et c'était difficile à exprimer, parce qu'elle n'avait pas encore tant de facilité à le faire, mais parce que c'était douloureux, d'y repenser, encore et encore. De ressasser chaque moments, chaque paroles, chaque geste. Au fond elle souffrait, elle souffrait tellement de tout ça, elle n'arrivait pas à s'en défaire. Elle n'arrivait pas à y faire face. Seule c'était impossible. Pourtant elle avait tout gardé pour elle jusqu'à aujourd'hui. Elle savait que son petit ami était son meilleur soutien, qu'il avait toujours été à, qu'il l'avait toujours soutenu, aidé, calmé, rassuré. Pourtant il a fallut qu'il la trouve de lui même dans le salon avant qu'elle ne se décide à parler. Et plus elle parlait plus elle voyait le regard de Min Ho changer. Elle finit par conclure qu'elle n'arrivait pas à oublier tout ça, toutes ces horreurs. Le silence prit place un instant, le temps que Min Ho réagisse; Il devait chercher ses mots, tenter de comprendre. Il n'y avait rien à comprendre la dedans. Elle l'écoutait et elle ne savait pas quoi répondre. Elle ne plus n'arrivait pas à les comprendre, à savoir ce qu'elles cherchaient au fond. Avoir le pouvoir sur elle, c'était à moitié fait au final. Oui elle avait été plus forte que ça, elle le savait. Et il le lui faisait remarquer, encore. Elle hochait lentement la tête pour acquiescer, prouver qu'elle avait bien tout écouté, que ses mots la rassuraient. Non il ne pouvait pas lui enlever ses idées noir juste avec un "mais c'est faux". Parce qu'au fond elle le savait, c'était juste trop pesant, trop difficile à encaisser.

Ming Mi finit par baisser les yeux à la question de son aîné. Depuis quand hein ? Elle ne savait plus, depuis son retour, peut être, peut être un peu après. Enfin, ça s'était calmé, ce n'est qu'il y a une ou deux semaines que ces cauchemars avaient repris. Elle fixait sa glace avant de répondre doucement. « Je.. je sais pas exactement.. c'est par période.. là ça doit faire une semaine.. peut être deux ? » Elle s'en voulait de ne pas lui en avoir parler avant, et sans doute en l'aurait elle pas fait là non plus, s'il ne l'avait pas remarqué. Elle relevait les yeux vers lui se pinçant les lèvres. « Je suis désolée Min Ho.. Je.. j'voulais juste pas que tu t'inquiètes trop.. et que ça te prenne la tête.. Je sais que j'aurai du te le dire.. Mais j'avais pas envie que ça nous pèse tous les deux.. » Elle soupira doucement détournant le regard timidement. « Je voulais juste oublier.. ou essayer d'oublier.. et profiter d'être à nouveau avec toi .. de t'avoir retrouvé.. » La jeune femme rougit à ses propres paroles, non elle n'avait toujours pas l'habitude d'exprimer ses sentiments sans gêne.

made by pandora.



avatar
♫ DC : Kan Ji Yu
♫ AVATAR : Park Ji Yeon
♫ ÂGE : vingt et un ans
♫ POINTS : 63

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la peur t'envahit, le bonheur te fuit. - MinHo   Mer 20 Mai - 17:32



C’était toujours déstabilisant et douloureux pour le batteur de voir la jeune fille dans cet état. Depuis qu’ils se connaissaient et se fréquentaient en tant que couple, il avait l’impression que les sourires sur le visage de Ming Mi étaient plus rares que les moments où elle était triste. Il avait souvent l’impression qu’il n’était pas capable de la rendre suffisamment heureuse pour qu’elle puisse laisser ses démons derrière elle, et cela venait encore de se confirmer ce soir. Elle était hantée par ses cauchemars, il se doutait que ce n’était pas le premier soir, et elle ne lui avait rien dit. Bien sûr, il comprenait qu’elle ne veuille pas l’embêter ou lui mettre un poids sur le cœur ou je ne sais quoi encore, et Min Ho avait beau lui répéter inlassablement qu’elle pouvait tout lui dire et qu’il serait toujours là pour elle, elle avait toujours autant de mal à se servir de son épaule pour se soutenir. C’était plus simple d’affronter les difficultés de la vie à deux, non ? Mais c’était aussi partie intégrante de la personnalité de Min Ho, aider les autres, donner de sa personne … Mais Ming Mi elle, était plutôt du type effacé et discret, qui ne voulait pas déranger et qui gérait tant bien que mal ses problèmes seule. Il le savait, et il l’aimait en connaissance de cause de toute façon.

Elle avait écouté les paroles de son aîné et avait confirmé qu’elle semblait d’accord avec lui sur l’ensemble en hochant la tête. Puis elle avait fini par répondre à sa question, lui expliquant que ses cauchemars survenaient dans sa tête par périodes, que récemment cela faisait une ou deux semaines que cela durait. Ah oui, quand même … Il allait répondre quelque chose mais il n’en eut pas le temps car Ming Mi renchérit en s’excusant, admettant qu’elle aurait dû lui en parler plus tôt mais qu’elle ne voulait pas que ce qui lui pesait sur le cœur leur pèse à tous les deux. Qu’elle voulait oublier tout ça et profiter du fait de l’avoir retrouvé, et de passer du temps avec elle. Min Ho esquissa un léger sourire et ébouriffa pour la troisième fois de la nuit les cheveux de sa petite amie, affectueusement. « Je comprends que tu ne veuilles pas m’inquiéter, mais voilà tu n’arrives pas à oublier. Chaque chose en son temps, on a tous le temps pour se retrouver et être ensemble maintenant que tu es revenue. Parce contre cette histoire de cauchemar, il faut t’en débarrasser au plus vite, sinon tu vas être tout le temps stressée et fatiguée … » Maintenant qu’il l’observait de près, il ne pouvait pas rater les cernes violet sombre de la jeune fille. Sans doute que la journée elle le cachait avec son maquillage trompe-l’œil et comme le matin elle se levait toujours avant lui il ne s’en était pas réellement rendu compte.

Le jeune homme mangea un peu de sa glace, et en reposant le bol, il s’exclama : « Bon ! Il va falloir te changer les idées ! On va mettre plein de super souvenirs dans ta tête comme ça c’est eux qui viendront t’accompagner dans ton sommeil ! » Il sourit, et ajouta : « Tu veux aller au parc d’attraction, à la plage ou autre demain ? Je m’arrangerai avec JaY pour changer mon emploi du temps à tôt le matin, histoire qu’on ait l’après-midi tranquille. » Il était plein d’entrain, tout d’un coup. « Mais d’abord mange un peu de glace, elle est en train de fondre, regarde ! » protesta-t-il avant de lui tendre son bol.

avatar
♫ DC : Kang Jae Sun & Koizumi Yûji
♫ AVATAR : Lee Hong Ki
♫ ÂGE : 23 ans
♫ POINTS : 122
Musique

Voir le profil de l'utilisateur http://odis.forum-actif.net
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la peur t'envahit, le bonheur te fuit. - MinHo   Ven 10 Juil - 13:13



la peur t'envahit, le bonheur te fuit.



Ming Mi avait toujours eut du mal à se confier. Elle avait toujours affronter ses problèmes toute seul. Elle avait été élevée de cette façon. Dans la solitude. Il fallait se débrouiller pour obtenir ce u'elle voulait. Son père l'avait toujours couverte de cadeaux oui. Des robes, des chaussures. De quoi la rendre présentables pour ses multiples soirées. Jamais elle n'avait eut de moment privilégié avec son père. Jamais il n'avait prit le temps pour aller manger une glace avec elle, ou pour écouter le poème qu'elle avait apprit à l'école. Il ne l'écoutait pas. Il ne l'a jamais écouté. alors elle avait apprit à tout garder pour elle. Et depuis qu'elle connaissait Min Ho il fallait qu'elle fasse l'inverse de ce u'elle avait toujours fait. Parler, se confier, ne pas cacher ses peines. Elle avait tellement peur de trop l'inquiéter. Ou qu'il se sente coupable. Il fallait toujours qu'elle parle au moment où ça n'allait plus. Où elle ne pouvait plus supporter le mal qui la rongeait. Ce soir encore, il avait fallut qu'il la trouve en larmes dans le salon pour qu'elle lui parle de ses cauchemars. Autrement, elle ne sait pas quand elle lui en aurait parler. Sans doute jamais. Elle savait qu'il fallait changer ça. elle faisait des efforts, beaucoup d'efforts. Elle avait apprit à s'ouvrir un peu plus avec lui. a sourire, à profiter de la vie, telle qu'elle était vraiment. Pas d'un monde superficiel ou seul l'apparence compte. Min Ho lui apportait tellement. Et au fond, elle savait que de ne pas lui parler l'inquiétait surement plus qu'autre chose. En gros, tout le contraire de ce qu'elle voulait faire.

Elle lui avait d'ailleurs avoué ne pas en avoir parler parce qu'elle voulait oublier. Oublier toute cette sale période. Laisser l'Angleterre de côté et simplement profiter du fait qu'elle l'ait retrouver. Comme s'il allait lui échapper. Comme si elle pouvait le perdre du jour au lendemain. elle savait que ça n'arriverait pas. il le lui avait encore confirmer. Mais le fait que ce soit arrivé une fois. Que son père ait réussi à l'envoyer aussi loin et à avoir une aussi grande emprise sur elle. Elle se sentait coupable. Minable. Elle n'y était pas pour grand chose, au fond, mais elle se sentait tout de même faible. L'étudiante releva les yeux vers son aîné lorsqu'il ébouriffa ses cheveux pour la troisième fois de la nuit. Écoutant ses paroles à nouveau. elle ne pouvait qu'être d'accord. Oui. ils avaient tout leur temps maintenant. Plus rien ne pouvait les séparer n'est ce pas ? Ming Mi hocha timidement a tête. Elle se sentait idiote, ridicule. Il fallait vraiment qu'elle arrive à lui dire les choses sur le moment. Il fallait qu'elle apprenne à se confier. Il fallait qu'elle apprenne à tout lui dire. Elle travaillerait là dessus, elle allait faire des efforts. Même si ça risquait de prendre un certain temps. Elle finirait par y arriver non ? Elle savait que Min Ho l'aiderait. « Oui.. d'accord.. » Elle n'avait as parler bien fort, mais il avait entendu n'est ce pas ?

La jeune femme esquissa un léger sourire face à l'entrain de son petit ami. Il n'y avait que lui pour péter autant la forme en cherchant une idée pour se changer l'esprit. Des bons souvenirs, elle en avait, et pourtant ses cauchemars était trop fort. Il fallait vraiment qu'elle trouve le moyen de lutter. Aller au parc d'attraction ou à la plage étaient de bonnes idées. Ming Mi se retint de refuser qu'il change son emploi du temps exprès pour elle. Non, il fallait qu'elle arrête. Il fallait qu'elle accepte. Il ne changerait pas son emploi du temps si ça ne lui faisait pas plaisir de pouvoir passer du temps avec elle. Elle se sentit tout de même coupable, au plus profond d'elle. Oh elle était chiante quand elle voulait. Cependant elle hocha le tête en guise de répondre avant de sourire timidement. « On pourrait mh.. faire un pic nic à la plage ? » Elle préparerait tout pendant que Min Ho irait travailler le matin. Même s'ils mangeraient plus tard que d'habitude, ça n'était rien de grave n'est ce pas ? Tout ce qui comptait au fond, c'était de passer un bon moment. Ming Mi baissa les yeux sur son bol de glace et le récupéra. « Comme ça je pourrais la boire ? » Elle rit doucement avant d'attraper sa cuillère de manger sa glace. Elle s'installa un peu mieux, s'adossant contre le dossier du canapé. Une fois sa glace terminée elle montra le bol vide à Min Ho. « Tout finit ! » Elle sourit et se redressa pour poser le bol sur la table basse avant de se faufiler entre les bras de son aîné. Ah, il n'y avait pas de meilleure place au monde. Ming Mi ferma les yeux doucement en laissant sa tête reposer contre l'épaule de Min Ho. elle se sentait mieux. Beaucoup mieux.


made by pandora.



avatar
♫ DC : Kan Ji Yu
♫ AVATAR : Park Ji Yeon
♫ ÂGE : vingt et un ans
♫ POINTS : 63

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: la peur t'envahit, le bonheur te fuit. - MinHo   

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
la peur t'envahit, le bonheur te fuit. - MinHo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peur de l'hiver
» Chéri, le robinet fuit !
» Avoir peur du noir !!! (ou l'intérêt de jouer des mandragores)
» Le malheur des uns fait le bonheur des autres
» sPeeDy n'a pas peur des sosies!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» K I R I N • :: HAPPY ENDING :: La boîte à rps :: Le cimetière des rps-