AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Juste pour relâcher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Juste pour relâcher   Ven 20 Mar - 14:23



 
Eun Sil & Luna

Juste pour relâcher.

1, 2, 3, 4... non, on refait. 6, 7... argh...
Mes jambes me lâchaient, tout mon corps semblait lourd, si lourd. Je me laissais tomber sur le parquet froid de la salle de danse. M'allongeant sur le dos, je laissais mes paupières se fermées pendant une seconde. Après quoi, je les réouvraient ce qui permettait à la lumière du plafond de m'aveugler.
Cela faisait bien deux heures que nous nous entraînions avec une Sunbae de l'agence. Elle a bien plus d’expérience que moi et pourtant nous passons beaucoup de temps à travailler ensemble que ce soit au niveau du chant, des techniques ou encore de la danse comme il était question aujourd'hui. Elle m'a beaucoup aider depuis le début et même si nous ne paraissons pas si proches que cela, je la considère assez comme une amie plus qu'une collègue.
Finalement, après deux bonnes minutes à rester ainsi, je tournai ma tête en sa direction, le regard désespéré. « Je n'en peux plus... » lui disais-je. Je prenais finalement la peine de me lever en essayant de réunir le peu de force qui me restait pour éteindre la musique assourdissante. Après avoir pressé le bouton 'pause', un grand silence c'était fait sentir dans la salle. Un silence qui faisait le plus grand des bien. Après un rapide temps de pause je m'adressais de nouveau à ma sunbae des K-Luv :

- Et si on sortait prendre l'air ? Myeongdong, ça vous tente ?
Il me fallait juste de l'air. Il aurait été préférable de rester à Hongdae, près de l'agence. Seulement, je vis à Hongdae, je travaille à Hongdae, ma vie est à Hongdae, et j'avais seulement besoin de changer d'air, de partir loins pour respirer.

Voilà comment nous nous sommes retrouvées là, dans les rues de Myeongdaong, un quartier de Séoul assez sympa. J'ai voulu traîner Eun Sil sunbae jusqu'ici parce qu'il est aussi bon pour elle aussi de changer d'air. Nos têtes aller explosés si nous étions encore restées entre ces quartes murs.
Nous marchons sans but à pas lent en regardant les alentours. Je m'adresse à la jeune femme :
- Vous connaissez ? Où devrais t'ont aller ?



(c) crackle bones

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Juste pour relâcher   Dim 29 Mar - 22:25

Quand Eun Sil dansait, elle oubliait tout autour d’elle. Petite, après le départ de sa mère, quand elle avait découvert les bienfaits de cet art, la jeune fille c’était mise à pratiquer comme une folle. Aujourd’hui, elle n’avait plus rien à oublier mais la chanteuse aimait toujours autant ce sentiment. Le corps et l’esprit se dissociaient l’un de l’autre et c’était comme si l’on quittait la réalité pour un monde qui n’appartenait qu’à nous. Alors quand Eun Sil entrait dans sa bulle, plus rien ne pouvait l’arrêter ou la distraire. Pas même Luna agonisant sur le parquet de la salle d’entraînement.
Sung Luna était une hoobae d’Eun Sil avec qui la jeune femme avait pris l’habitude de s’entraîner en danse comme en chant. C’était une jeune fille persévérante et travailleuse, et Eun Sil l’appréciait pour cela. Toutes deux étaient loin d’avoir une relation amicale aux yeux de l’ainées, qui de toute façon avait une notion vague de l’amitié et était, de toute manière, persuadée de son incapacité à se faire des amis.
Eun Sil remarqua –enfin- que Luna ne dansait plus à ses côtés. N’entendant plus que le crissement de ses propres chaussures sur le parquet, mais pas celui de sa cadette, la chanteuse s’arrêta et ouvrit les yeux pour vérifier. Elle ne s’attendait pas à voir, dans le reflet du miroir, Luna étendue sur le dos à la limite de l’agonie. Cette dernière lui lança un regard désespéré en lui disant qu’elle n’en pouvait plus. Un léger sourire se dessina sur les lèvres d’Eun Sil alors que sa hoobae semblait à bout de force. Son père la surnommait, parfois, « le monstre » à cause de sa capacité à s’entraîner des heures durant sans être fatiguée.
La chanteuse suivit du regard Luna se levant pour aller étendre la sono. L’entraînement était définitivement terminé.
« Et si on sortait prendre l'air ? Myeongdong, ça vous tente ? » Eun Sil jaugea du regard un instant sa cadette. Sa surprise pu se lire pendant l’espace d’un instant sur son visage, avant de reprendre une expression désespérément neutre. C’était la première fois que quelqu’un lui proposait de « sortir ». Comme si elles étaient amies. C’était étrange et Eun Sil n’avait pas l’habitude.

- Si tu veux oui. Mais d’abord allons prendre une douche, dit-elle en allant chercher son sac de sport.

Presque une heure plus tard les deux chanteuses déambulaient dans les rues de Myeong-dong. C’était un quartier touristique et commerçant, les rues étaient pleines de monde et c’était presque un miracle que personne n’ait encore reconnu les deux célébrités. Luna avait eu raison. C’était tellement agréable de pouvoir s’aérer l’esprit en dehors des locaux de l’agence. Eun Sil avait rarement l’occasion d’aller se promener en ville. La White ENT. était comme sa deuxième maison depuis qu’elle était en âge de s’entraîner comme stagiaire. La jeune femme avait beau être née à Séoul, elle se rendait compte qu’elle connaissait à peine sa ville natale. C’était peut-être la troisième fois qu’Eun Sil mettait les pieds dans cette partie de la capitale, si bien qu’elle se sentie gênée quand sa cadette lui demanda si elle connaissait l’endroit. C’est vrai que celle-ci était originaire d’Angleterre et Eun Sil n’était vraiment pas la mieux qualifiée pour lui servir de guide.

- Tu sais, à part les alentours de l’agence et Gangnam-gu je ne connais pas très bien la ville, expliquât-elle.
En parfaite fille de riche, elle avait toujours vécu dans les quartiers huppés de Séoul où elle avait ses habitudes. Surtout Gangnam-gu où elle habitait un luxueux appartement avec son père depuis le départ de sa mère.
- Et arrêtes de me vouvoyer, tu n’as qu’un an de moins que moi. Et c’est trop étrange.
avatar
♫ AVATAR : Kim Hyun A
♫ ÂGE : 25
♫ POINTS : 191

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Juste pour relâcher   Sam 11 Avr - 14:31



 
Eun Sil & Luna

Juste pour relâcher.

Ayant grandie en Angleterre jusqu'à ma majorité, Séoul est tout nouveau pour moi. Jusqu'à présent, les occasions de visiter la ville m'ont été plutôt rare. Seuls les plateaux TV ou les scènes estivales ne me sont inconnue. Il est vrai que j'ai eu la chance d'aller dans différentes villes comme Busan, Incheon ou Ulsan grâce au groupe, mais jamais pour le plaisir de se balader. Durant mes années de trainees, l'entrainement était mon seul mot d'ordre -et donc l'agence était le seul endroit dans lequel je passais mes journées- et aujourd'hui malgré ce que je pensais, rien à changer. Les emplois du temps chargés ce sont ajoutés aux entraînement. Autant dire que je n'ai pas une minute pour le tourisme et pourtant, ce n'est pas l'envie qui me manque. Enfin, aujourd'hui me paraît être une bonne occasion pour changer d'air. C'est vrai, aucune de nous deux n'a de rendez-vous professionnel et il me semble que nous avons assez travaillé. Rare sont les fois où ces mots sortent de ma bouche, "nous avons assez travaillé", mais aujourd'hui semble être un jour nouveau où j'ai envie de changer. J'avais entendu parler de Myeongdong aux infos pour une raison quelconque, mais ce que j'avais surtout retenu c'est que ce quartier à l'air chouette. Une grande envie de me balader là-bas m'est venue. De plus, j'avoue vouloir en savoir d'avantage sur ma sunbae qui m'est, il faut l'avouer, encore quelque peu inconnue. Nous avons beau travailler assez souvent ensemble à l'agence, je ne connais rien d'elle et elle ne connait rien de moi. Il est vrai que je la voie comme une amie, mais au fond, nous n'avons jamais réellement partagé plus qu'un repas à la cafet ou quelques légers rires lors d'un entraînement. L'idée m'était venu sur un coup de tête, une envie.

C'est donc après une bonne douche que nous nous sommes retrouvés à nous demander où nous rendre dans Myeongdong. Je ne suis pas sans savoir que ma sunbae est originaire de Séoul même, et pourtant elle n'est pas non plus la plus renseignée. D'un côté, ce n'est pas plus mal, cela nous permettra de découvrir l'endroit toutes les deux. Je lui réponds par un sourire chaleureux avant de renchérir :

- Hum d'accord... j'arrêterais, enfin... j'essaierais. Mon sourire se transforme en petite mine timide. Je respecte tellement Eun Sil, elle est un peu comme mon modèle depuis le début de ma formation. Si le vouvoiement et bizarre pour elle, le tutoiement l'est pour moi. Mais je suis heureuse, vraiment heureuse qu'elle me le propose. Je vois cela comme un pas en avant. D'ailleurs, je ne peux pas le cacher, un nouveau grand sourire orne mon visage.

- D'après ce que j'ai pu entendre, je crois qu'il y a des boutiques par là-bas, on peut y aller si ça vou..te tente ? Je n'ai aucune idée des envie ou des loisirs d'Eun Sil. C'est plutôt compliqué de chosir une activité mais après tout... toutes les filles aime faire les magasins, non?


(c) crackle bones

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Juste pour relâcher   Dim 3 Mai - 22:44

Un vent de panique emporta Eun Sil quand Luna lui répondit en devenant timide. Incapable d’avoir confiance en son potentiel de sociabilité et bien loin de s’imaginer que quelqu’un veuille être proche d’elle, la jeune femme pensa tout de suite en avoir trop fait. Après tout Luna n’avait peut-être pas envie d’entretenir ce genre de relation avec son aînée et elle avait peut-être proposé cette sortie parce qu’Eun Sil était la personne qui lui tombait sous la main. Luna sourit. Eun Sil souffla de soulagement discrètement. Elle se faisait vraiment des films pour rien. Pourtant quand il fallait passer à la télé ou à la radio elle n’avait jamais peur de ses mots, mais dès qu’il s’agissait de banales discussions Eun Sil remettait en question chacune de ses phrases. Elle rendit un petit sourire à Luna, soulagée. Elle se sentit idiote d’avoir eu de telles pensées. Luna n’était pas ce genre de personne, elle le savait après toutes ces années à s’entraîner ensemble.

Eun Sil approuva d’un hochement de tête et lui répondit par un petit « oui » timide. Elle suivit sa cadette dans la direction qu’elle lui avait indiquée. Ça faisait une éternité qu’elle n’avait pas fait les magasins. Les stylistes de l’agence connaissaient sa taille et lui achetaient des vêtements en fonction de ses gouts. La jeune femme ne prenait que rarement le temps d’aller faire les boutiques. Ce n’était pas son activité de prédilection, comme tout ce qui ne touchait pas de près ou de loin à la musique ou à la danse en réalité. Elle n’était pas négligente et aimait les beaux vêtements et la mode, mais Eun Sil passait le plus clair de son temps en salle d’entrainement, en studio ou sur les plateaux télé. Aller faire du shopping était une perte de temps, elle préférait travailler.

- Cette boutique à l’aire bien, on y va ? proposât-elle en poussant la porte du magasin.

Dans la vitrine le premier mannequin que la chanteuse avait vu portait un perfecto noir et un look rock voir grunge. C’était tout à fait le genre de style qu’aimait Eun Sil. Alors plus ou moins inconsciemment elle avait préféré ce magasin aux autres qui exposaient des vêtements plus féminins et colorés.

- Wow ça faisait vraiment longtemps que je n’étais pas entrée dans une boutique de fringues, dit-elle en se tournant vers Luna. On commence par celle-là et on va voir les autres ensuite ?

Soudainement motivée par cet après-midi shopping et visite qui s’annonçait avec sa hoobae, Eun Sil sourit à pleine dents. Ce qui, il faut bien l’avouer, n’arrivait pas tous les jours.



Hs: désolée pour la réponse aussi courte et tardive ><
avatar
♫ AVATAR : Kim Hyun A
♫ ÂGE : 25
♫ POINTS : 191

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Juste pour relâcher   Lun 4 Mai - 22:56



 
Eun Sil & Luna

Juste pour relâcher.


Si on m'aurait dit trois ans plutôt que je traînerais dans les rues de Séoul avec Jang Eun Sil, membre des Kluv, je n'y aurais jamais cru. Bien que l'on est le même âge, alors que j'étais encore inconnue de tous et que je peinais avec les coutumes coréenne, je regardais déjà Eun Sil à travers mon écran de télévision. Alors être ici, sans caméras, micro ou musique c'est bizarre, si bizarre mais tellement agréable ! Ainsi, on a presque l'air d'être de proches amies. La distance qui sépare nos deux corps trahit cependant cette image. Nous marchons presque à un mètre l'une de l'autre mais les rues sont grande ici, n'est-ce pas ? Oui... c'est cela. D'ailleurs, j'ai toujours l'impression de paraître collante face à la jeune femme et même lors de nos heures de travail j'ai peur d'être trop imposante à ses yeux. Seulement elle n'a pas l'air de me détester ? Ni même de m’apprécier plus que ça... J'ai du mal à cerner ses pensées à mon égard, ça en devient perturbant.
Je lance quelques sourires à la jeune femme alors que nous marchons tranquillement. Afin de rompre le silence, je propose de faire les magasins. Elle prend l'initiative de choisir une boutique, l'idée à donc l'air de lui plaire, j'en suis contente. Le visage rayonnant je hoche la tête pour lui montrer mon accord sur sa proposition. Nous entrons dans l'enceinte qui est joliment décoré de couleurs sombres. Les vêtements qu'ils proposent ne sont pas réellement de mon style, moi qui suit la plupart du temps en jupe pastelles mais le perfecto vers lequel se tourne Eun Sil est bien mignon, un vêtement qui lui correspond bien. Je me balade de mon côté en regardant les pantalons. Après un rapide tour de la boutique je revient de nouveau vers la chanteuse en désignant le perfecto d'un rapide coup de tête: « V... Tu vas le prendre ?» Le tutoiment est décidément encore trop frais pour moi, j'ai encore du mal...
    Quelques minutes plus tard, nous ressortons du magasin -les mains vide pour ma part-. C'est tout naturellement dans la boutique d'en face que nous nous dirigeons alors. Pensant à tout et rien en même temps, une interrogation me traverse l'esprit. Je me tourne vers Eun Sil.

- Hum... je me demandais... tu en as penser quoi quand les membres de la White sont partis chez Stardust ? Soudainement nerveuse je prends une mini inspiration avant de reprendre : Non parce que même si ça fait un moment je me suis toujours demander comment le prendre...  enfin c'est bête je sais mais... je laisse finalement tomber ma phrase en suspent en attendant une réponse de la part de mon interlocutrice. Je lève les yeux timidement en sa direction. Je ne saurais pas expliquer pourquoi je lui pose cette question si soudaine mais j'en avais comme le besoin. Après tout elle est également une membre de la White peut-être qu'elle peut me comprendre ?
Spoiler:
 

(c) crackle bones

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Juste pour relâcher   Dim 10 Mai - 16:41

Eun Sil laissa dériver son regard sur Luna et les vêtements qu’elle portait ce jour-là. Après observation, ce n’était peut-être pas le magasin qui correspondait le plus au style vestimentaire de la jeune femme. Pendant que sa cadette était partie faire un tour dans la boutique, Eun Sil resta devant le premier mannequin qu’elle avait vu, les bras ballants. Pourquoi diable était-ce si compliqué d’agir comme une jeune fille normale ?
C’est vrai qu’il est pas mal ce blouson, se dit-elle en regardant plus attentivement le vêtement. Mais elle en avait déjà tellement, de différentes couleurs, matières et formes. Ce n’était pas très raisonnable d’acheter un énième perfecto. Surtout que les siens semblaient de bien meilleure qualité que celui-ci. Eun Sil se fit la réflexion qu’elle avait vraiment des gouts de luxe. Elle répondit par la négative quand Luna lui demanda si elle allait l’acheter ce fameux perfecto. C’était assez amusant de la voir galérer avec le tutoiement. Eun Sil la trouvait mignonne à buter sur les mots. Elle laissa échapper un petit sourire puis suivie Luna vers la sortie.

Eun Sil avait du mal à dissimuler un sourire. La jeune femme souriait souvent quand elle était en compagnie de sa hoobae, c’était bon signe ça, non ? Il faisait beau dehors, ni trop chaud ni trop froid, un temps idéal. Luna avait eu une excellente idée en proposant cette sortie. La plus âgée voulut manifester sa bonne humeur mais fut coupée par la question de Luna qui la sécha. Elle s’arrêta net de marcher pour réfléchir.
A vrai dire la chanteuse ne c’était jamais vraiment posé de question quant au départ de certains. Elle avait suivie de gré ou de force cette histoire et pour tout dire, son père s’en était à peine remis. Quand ils étaient partis, lui, était entré dans une colère noire. Il les avait traités d’ingrats, de traitres et d’autres noms d’oiseaux qu’Eun Sil n’osait prononcer tout haut. Mais elle, que devait-elle en penser ? Se ranger du côté de son père parce qu’après tout la White ent. faisait partie intégrante de sa vie et de sa famille. Ou alors… S’en moquer parce qu’ils étaient assez grands pour décider ce qui était bon ou non pour eux. On leur avait fait une meilleure proposition ailleurs et ils auraient eu tort de refuser. C’était humain comme comportement. Leur départ à tous n’avait eu aucune répercussion négative comme positive sur les K Luv. C’était ça le plus important, non ?

- Franchement je ne sais pas, souffla Eun Sil, après une réflexion il lui était encore plus difficile de donner une réponse claire. Je n’y avait pas vraiment réfléchi jusqu’à maintenant.
Ce n’était surement pas ce qu’attendait Luna. Eun Sil fit l’effort de développer son propos pour que sa cadette comprenne la position délicate dans laquelle elle se trouvait.
- C’est un peu compliqué à cause de mon père qui est furieux, mais d’un autre côté c’est leur choix et ce n’est pas mon rôle de juger leurs actions. Parfois je les envie, soufflât-elle en levant les yeux au ciel.
C’était sorti tout seul de manière complètement incontrôlée et spontanée. Oui elle aimait son père et passait son temps à essayer de lui prouver sa valeur, mais… Eun Sil commençait à apprécier de moins en moins le contrôle total qu’exerçait son paternel sur sa carrière et le groupe. Il n’y avait qu’à voir la scène qu’il lui avait faite pour s’être teint les cheveux en bleu de sa propre initiative.
- Ce que je veux dire c’est que le président ne nous laisse pas assez de liberté, ajoutât-elle à la hâte pour éviter que Lune ne se fasse de fausses idées. J-Je ne vais pas partir.

De toute manière elle ne pouvait pas.


Spoiler:
 
avatar
♫ AVATAR : Kim Hyun A
♫ ÂGE : 25
♫ POINTS : 191

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Juste pour relâcher   Sam 16 Mai - 23:52



 
Eun Sil & Luna

Juste pour relâcher.


Je peux remarquer quelques sourires de la part de mon aînée, et cela me rends heureuse, cette petite sortie improvisé nous aurait t-elle permis de nous rapprocher un peu ? J'en ai comme l'impression.
Alors que nous nous apprêtions à entrer dans une nouvelle boutique je ne saurais dire ce qui m'a traversé l'esprit à demander une telle chose à ma Sunbae. De plus, elle qui est la fille du directeur de l'agence. Pour être franche, c'est d'ailleurs un détail que j'oublie bien souvent en présence de la jeune femme. Si cela m'a au début intimider, je me suis rapidement rendue compte que ce n'était pas pour son titre de « fille du président» que je l'étais, mais par sa personnalité, son personnage que je respecte tant.

- C’est un peu compliqué à cause de mon père qui est furieux, mais d’un autre côté c’est leur choix et ce n’est pas mon rôle de juger leurs actions. Parfois je les envie.

Wow, voilà quelque chose à laquelle je n'aurais cru. Moi qui pensait qu'Eun Sil aurait été du même avis que son père. J'ai été complètement bête sur ce point là, avoir imaginé que la jeune femme serait forcément du même avis que son parent, je me sens à présent honteuse. Mais je n'ose pas le dire à mon aînée, je la garde pour moi, cette mauvaise pensée.
La laissant donc continuer, je l'écoute attentivement (nous sommes même plantées debout sans bouger devant le magasin) : « Ce que je veux dire c’est que le président ne nous laisse pas assez de liberté, J-Je ne vais pas partir. » Je lui souris chaleureusement comme réponse à ses mots. Parce que je ne sais tout simplement pas quoi dire. Pour être franche, mes pensées sur le sujet sont les même que celui du directeur. Bien qu'ils soient tous mes Sunbae, j'ai eu du mal à accepter que les A-koustic et les Prayers ai quittés l'agence si subitement alors que le président Jang leur avaient permis de débuter. Mais une fois de plus, je gardais tout cela pour moi, de plus après avoir entendu l'avis d'Eun Sil. Nous venions de nous rapprocher, je ne voulais en aucun cas détruire cela. Et d'ailleurs, j'imagine bien que la jeune femme n'est pas du style à ce vexer pour un différent d'avis, mais notre entente du moment est bien trop importante pour débattre. Elle n'a pas non plus tord non plus, bien au contraire. Il est vrai que le président Jang ne nous laisse pas vraiment d'autonomie et que tout est contrôlé à l'agence pour chaque idole et groupe. Mais cela ne m'a pas vraiment déranger jusqu'à lors, ayant toujours été du genre à écouter, à devoir être dictée pour avancer, cela me semble naturel. Perdant mes mots face à la membre des Kluv, je me contente de : « oui, tu as raison » avec un sourire, même si mon avis n'est pas exactement le même que le sien sur le sujet. Enfin, je souhaite vite en finir avec cela et passer à autre chose de plus... gai. J'avance donc devant mon amie pour entrer dans la boutique devant laquelle nous nous sommes arrêtées. Cette avance me permet de mettre fin à cette conversation pour continuer ce bon moment de liberté en cette fin d'après-midi.
Une fois dans l'enceinte du magasin de vêtements, je m'arrête pour laisser le temps à Eun Sil de me rattraper. Je ne peux m'empêcher de décollé ce sourire de mes lèvres. Être ici, avec ma sunbae, non en tant qu'idole, membre de la White et collèges mais vraiment comme des amies faisant tout naturellement les boutiques, cela me rend vraiment toute contente. Après tout ces dernières années étaient focalisées sur Revolution, la White et Kirin. Le temps libre n'existait pas, seul le travail. Bien que je puisse vivre de ma passion, s'évader un instant de tout ce monde de paillette fait du bien, n'est-ce pas ? Pourtant, le seul sujet de conversation que je trouve à faire avec celle que je considère aujourd'hui comme mon amie consterne, une fois de plus, le travail :
- Vous pensez faire un comeback avec le groupe ?
(c) crackle bones

avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Juste pour relâcher   

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
Juste pour relâcher
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juste pour rire
» Juste pour rire
» [CF 2011] Les pronostics juste pour de rire
» Chanson juste pour ... rire !
» [VENTE] Flotte Necron pour Battle Fleet Gothic (jeux GW)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» K I R I N • :: HAPPY ENDING :: La boîte à rps :: Le cimetière des rps-