AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 restons discret ft. Shin Hei Yung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: restons discret ft. Shin Hei Yung    Sam 7 Mar - 19:50

Ce matin Eun Sil était sortie dans le seul but d’aller refaire sa couleur mais cela faisait maintenant plusieurs heures que la chose était faite, et la jeune femme trainait toujours dans la rue. Elle avait intentionnellement évité les quartiers les plus populaires de la ville, n’étant jamais à l’abri d’être reconnue. Elle avait tout sauf envie de créer une émeute et puis il fallait bien l’avouer, Eun Sil trouvait effrayant la façon qu’ils avaient de la suivre dans la rue en la prenant en photo comme un animal de foire. Si elle était sûre d’être née pour monter sur scène, la demoiselle n’était pas certaine d’être faite pour la célébrité. Mais elle était capable d’affronter ça si à la fin elle obtenait son solo.
Eun Sil profitait de pouvoir passer du temps dehors sans être reconnue. C’est vrai qu’elle avait toujours préféré la salle d’entraînement à la rue, mais la chanteuse n’était pas non plus contre l’idée d’aller s’aérer l’esprit de temps à autre. Elle ne portait qu’un chapeau en feutre noir et une paire de lunette de soleil, n’ayant pas prévu cette petite escapade après le coiffeur, pourtant personne ne semblait la remarquer. La jeune femme avait toujours été quelqu’un de discret et passait facilement inaperçue. Son côté loup solitaire lui avait permis, au fil du temps, d’apprendre à se fondre dans la masse et à se faire oublier des autres.
La tête dans les nuages, la demoiselle remarqua enfin son téléphone qui sonnait dans son sac. Eun Sil sortit l’appareil et glapit quand elle alluma l’écran, affichant une dizaine d’appels en absence de son père. Ils c’étaient un peu pris la tête ce matin, comme à chaque fois qu’elle et son paternel abordaient le sujet de sa nouvelle coupe de cheveux. Ce dernier n’appréciait pas que sa fille se soit teint les cheveux de son propre chef, sans lui demander la permission ou à l’un des membres de la direction. Eun Sil n’était pas du genre à aller contre la volonté de son père, après tout elle avait accepté d’intégrer les KLuv à sa demande. Mais qu’est-ce que ça pouvait faire ? De toute façon le groupe n’était pas en période de promotion et personne ne savait quand ils ressortiraient un nouvel album. Et ce n’était un carré bleu vert qui allait nuire à l’image du groupe. Encore une fois, son père lui avait reproché de ne penser qu’à elle et de ne pas assez s’investir dans les K Luv. Parce que se teindre les cheveux était clairement un geste de pur égoïsme, c’était bien connu… Pour la peine Eun Sil mit son téléphone en silencieux et le rangea bien au fond de son sac.
La jeune femme releva la tête et sembla enfin remarquer où elle était et ce qu'elle faisait. Elle se tenait devant l'entrée d'un parc où elle n'était encore jamais allée. C'était comme si son cerveau avait été déconnecté tout au long de sa promenade. Ce genre de chose arrivait à chaque fois qu'elle se mettait à chanter ou danser. Son esprit et son corps se dissociaient pour laisser ce dernier agir à sa guise. Ce n'était pas dérangeant pendant un entraînement ou une représentation -et encore- mais en pleine rue c'était beaucoup plus préoccupant. Eun Sil était une idole, elle ne pouvait pas se permettre de faire n'importe quoi en public. En parlant de public, certains passants c'étaient arrêtés et la regardaient avec insistance. Il fallait mieux ne pas trainer ici si elle ne voulait pas être découverte.
La jeune femme rentra le coup dans les épaules et braqua son regard sur le sol du parc, dans lequel elle s'enfonça. La chanteuse avait prévu de le traverser rapidement et de trouver un taxi pour ensuite rentrer à l'agence. Seulement les choses ne se passent jamais comme on le voudrait. Son attention fut attirée par de la musique et des acclamations venant du centre du parc. La jeune femme changea d'objectif et partit à la recherche de l'endroit d'où provenait tout ce bruit.
Au pied d'un kiosque se trouvait un petit groupe de danseurs. Tous avaient un bon niveau et Eun Sil décida qu’elle pouvait bien traîner encore un peu avant de rentrer. Faisant toujours attention à ne pas être reconnu, la jeune femme alla se placer un peu en retrait par rapport aux autres badauds, tout en gardant un bon angle de vue sur les danseurs.  
Spoiler:
 
avatar
♫ AVATAR : Kim Hyun A
♫ ÂGE : 25
♫ POINTS : 191

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: restons discret ft. Shin Hei Yung    Lun 9 Mar - 23:12

Un. Deux. Trois. Quatre. Je me lance, prenant ainsi ma place au milieu du cercle, dans un top-rock assez basique pour m'échauffer et inviter les gens à se reculer avant que je n'entre réellement dans ma phase de danse. Cinq. Six. Je me laisse glisser vers le sol pour entamer en premier lieu un footwork. Mes mains posées sur le sol et mes jambes qui courent autour avant de finalement partir en six-tep. Mon corps se move. Il bouge, seul, habitué de faire ces gestes, à cause des entraînements, à cause de ma passion. Je vis pour danser, je danse pour vivre. Sept. Huit. Fin du Footwork, je pars dans un semblant de freestyle, un semblant, car pour moi, les enchaînements que je fais sont logique, suivit. Je montre ma maîtrise de ces pas, ma souplesse et mon adresse. Je ne joue pas sur ma force, je ne fais pas des sauts trop hauts, c'est trop douloureux à la retombée. Mais n'allez pas croire par-là que je ne sais pas les faire ou que je suis un douillet. C'est juste que je n'aie pas intérêt à me blesser maintenant alors que les cours vont seulement reprendre. En réalité, je n'ai pas peur de me blesser au cours, mais ici, dans la rue, ça serait futile et je me ferais sûrement disputer à cause de mon manque de sérieux. Après tout, pourquoi avais-je besoin de faire cela en pleine rue, devant des passants et avec des novices, alors que je pouvais avoir une salle libre à Kirin pour m'entraîner et tenter de gagner ma place pour le prochain spectacle... Pourquoi donc ? C'est la question que tout le monde se pose à Kirin, je crois... Mais je n'y réponds pas. Jamais, ce n'est un peu mon secret, mon jardin privé. Car pour moi, la rue, ce n'est pas quelque chose de vulgaire, de basique ou que sais-je encore. J'ai grandi dans la rue, elle a été mon refuge quand tout allait mal à la maison, ma bouée de sauvetage en pleine noyade. En résumé, la rue est pour moi un refuge où je vais quand je galère, quand ma vie devient un véritable enfer ou tout simplement pour me détendre un peu et sortir du stress de l'école.. . C'est le cas aujourd'hui, même si j'avoue que j'ai un peu le blues. Un an que je suis loin de chez-moi, de ma ville natale, de ma petite sœur et de mon ancien crew. Un an que je suis parti en claquant la porte. C'est fou comme le temps passe vite...

Le temps est écoulé. Je me relève, avec souplesse et aisance, bien qu'à bout de souffle quand même. J'ai le cœur qui bat à fond. Je suis bien. J'aime cette sensation après un tel effort, après un lâchage totale. Sur mon front, la sueur perle doucement alors que je passe ma main pour tirer mes cheveux teintés en rose en arrière et ainsi dégagé un peu celui-ci. J'ai chaud, malgré la période dite encore hivernale dans laquelle nous sommes. Je devrais me méfier et mieux me couvrir pour ne pas risquer de chopper un rhume... Pourtant, je reste simplement en t-shirt, même si je porte des fausses manches par-dessous pour couvrir quand même l'entièreté de mes bras. Bref, je pourrais aisément tomber malade si je reste comme cela. Mais soit, je m'en fiche un peu sur le coup et ne pense pas trop à cela alors que je m'approche de mon skate et de mon sac pour choper ma bouteille d'eau et m'hydrater un peu après m'être autant lâché. Reposant ma bouteille sur mon sac, je m'apprête à retourner vers le centre du groupe, pour continuer à être dans le rythme et danser encore quand l'occasion se représentera, mais mon regard est attiré par quelque chose, ou plutôt devrais-je dire quelqu'un alors que je te regarde, te tenant un peu plus éloignée des autres pour nous regarder. Je me demande s'il ne s'agissait pas de timidité pendant quoi ? Même pas trente secondes avant de prendre l'initiative et de m'approcher de toi, un sourire aux lèvres, amusé par tout cela.

« Hey ! Tu sais que tu verrais mieux de plus près ? »

Ok, je n'attendais pas de réponse, parce que la question était un peu bateau puis surtout, c'était quelque chose de logique. Alors j'en avais que faire de ta réponse alors que j'attrapais ton bras pour t'inviter sans trop te forcer à t'avancer vers cercle et ainsi avoir une meilleure vue sur les danses au sol. Non, l'idée que tu sois une célébrité ou même que tu aies un mauvais caractère ne me traversait pas l'esprit, car pour l'heure, je ne pensais qu'à la danse et tu pouvais bien voir dans mon expression que j'étais fasciné par les mouvements des autres et cela peux importe que je sache également les faires ou que je fasse mieux.
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: restons discret ft. Shin Hei Yung    Ven 13 Mar - 19:35

Eun Sil suivait avec attention les mouvements des danseurs, complètement absorbée par la représentation à quelques mètres devant elle. Peut-être était-ce dut à ses d’expérience entant qu’idole ou à ces heures passées dans en salle d’entraînement, la jeune femme ne pouvait s’empêcher de faire plus que profiter du spectacle. Elle analysait chaque mouvement, chaque enchaînement, réalisé par les danseurs. Pour Eun Sil tout était bon à prendre. Alors la chanteuse notait dans son esprit tout ce qui lui paraissait exploitable, pour le groupe mais aussi pour elle-même, pour sa propre expérience. Bien-sûr, parmi les danseurs il y en avait des bons et des moins bons. Par la précision de leurs gestes Eun Sil pouvait, plus ou moins, dire qui suivait un entraînement et lesquels pratiquaient la danse en amateur. Et il y avait ce garçon, dont les cheveux roses attiraient immanquablement l’attention du public. Et il était doué, plus que les autres même. Il était évident, pour Eun Sil, que celui-là pratiquait avec plus d’ardeur et surement en de meilleures conditions que les autres. Il se détachait nettement du lot et même un non-initié pouvait le voir. Eun Sil qui cherchait l’inspiration ne pouvait s’empêcher de lui porter un regard plus attentif qu’au reste des danseurs.
C’était bien dommage que ni Jae Duk, Luo ou Min Ho ne danse, il existait tellement de possibilités pour un groupe mixte comme les KLuv. Un potentiel inexploitable puisque tous trois étaient des musiciens. La jeune femme n’allait pas s’en plaindre, c’était, aussi ce qui faisait le charme de leur groupe.

Tellement occupée à analyser, décortiquer, répertorier, mais aussi à apprécier, Eun Sil ne vit pas tout de suite le danseur aux cheveux roses. Ce dernier avait terminé son tour et se désaltérait à quelques pas d’elle. La demoiselle eut un mouvement de recul quand il s’approcha, sourire aux lèvres et les joues colorées par le froid et l’effort.
« Hey ! Tu sais que tu verrais mieux de plus près ? »
La jeune femme se figea. Elle pensait passer totalement inaperçue. Pour sûr elle n’avait pas choisi le meilleur angle de vue, mais c’était par sécurité. Elle ne voulait pas prendre de risque et n’était pas non plus friande des bains de foule. Eun Sil se voyait mal lui expliquer qu’elle était une célébrité venue les observer incognito. De toute manière le garçon ne lui laissa pas le temps de répondre et la prit par le poignet pour l’entraîner au milieu des gens. Ne s’attendant vraiment pas à cela, la chanteuse se laissa emporter sans résistance, émettant un faible « Hé ! » de protestation.
La demoiselle ne tarda pas de constater que ce garçon aux cheveux roses avait eu raison. Eun Sil ne s’en rendait pas compte, mais de là où se elle trouvait avant, elle avait manqué une partie du spectacle. Maintenant elle avait une vue d’ensemble sur le groupe de danseurs. Il fallait bien avouer, aussi, qu’ici, au milieu des autres spectateurs, l’ambiance était tout à fait différente. La jeune femme remercia silencieusement le danseur aux cheveux roses de l’avoir traînée jusque-là. Elle se compliquait définitivement trop l’existence…

Cachée derrière ses lunettes de soleil, Eun Sil lança un regard en coin au garçon à ses côtés. Il était complètement happé par la performance des autres et semblait l’avoir déjà oubliée. Le regard qu’il arborait était tout à fait fascinant pour la chanteuse, un regard qu’elle connaissait bien. Dans le milieu dans lequel elle évoluait, il n’était pas rare de croiser des personnes avec la même étincelle, la même passion, qui se reflétait dans leurs yeux. Les cinq membres des KLuv étaient comme cela eux aussi et Eun Sil espérait l’être aussi.

- Tu ne fais pas que du break dance ou du hiphop, non ? finit-elle par demander d’une voix hésitante.

La jeune femme ne l’avait remarqué que maintenant, mais en repensant à sa façon de danser elle en était venue à cette conclusion. Eun Sil était –presque- persuadée que ses postures et la manière avec laquelle il exécutait certains mouvements, ne pouvaient pas être uniquement due à la pratique intensive de ces disciplines. Pas tout à fait sûr de la réponse, Eun Sil préféra demander après longuement hésité à ouvrir la bouche.
Elle n’attendit pas longtemps la réponse et se reconcentra sur les autres danseurs quand un nouveau morceau commença, les obligeants à modifier leur style. Inconsciemment sa tête hochait légèrement au rythme de la musique. Les bras le long du corps, sa main tapotait sa cuisse suivant la cadence, comme si ses doigts dansaient, alors qu’un semblant de sourire se dessinait sur ses lèvres.
avatar
♫ AVATAR : Kim Hyun A
♫ ÂGE : 25
♫ POINTS : 191

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: restons discret ft. Shin Hei Yung    Ven 20 Mar - 15:42

Ma main s'était glissée sur ton bras pour t'entraîner dans la foule et te permettre de voir plus en détail la performance de mes amis et peut-être même de moi, si l'envie de refaire mon show se manifeste à nouveau à moi... Ce qui dans un sens, ne devrait pas trop tarder, car pour moi danser, c'est quelqu'un chose de réellement important. Si je pouvais faire que cela de mes journées, je pense que je serais heureux, bien que le skate m'aurait probablement manqué... Mais si j'avais eu cette possibilité-là, est-ce que j'aurais pris le temps de me perfectionner avec ma planche ? Probablement pas. Enfin, cette possibilité n'était pas très sérieuse, et donc, je devais oublier cette idée, ce rêve en quelque sorte, me contentant simplement de regarder les autres b-boy devant nous, ma main restant sur ton bras comme pour te retenir alors que j'avais juste oublié qu'elle était là.

Émerveillé en quelque sorte part les pas de danse que nous montraient mes amis, je restais silencieux, ne disant plus un mot pour ne pas briser le charme en quelque sorte, préférant me laisser bercer par la musique pour voir la symbiose entre les pas et le fond sonore qu'ils nous proposaient. Ils ne sont pas parfaits, je danse mieux qu'eux. Je le sais, je le sens. Ils ne m'arrivent pas à la cheville, mais je respecte leur passion, leur travail et leur acharnement, car je suis pareil pour atteindre la perfection. Sauf que contrairement à eux, je veux en faire ma profession, ce n'est pas juste pour le fun, je suis réellement sérieux vis-à-vis de la danse. Au grand dam de mes parents... De ma mère surtout, elle aurait préféré que je reste simplement sur la danse classique... C'est moins vulgaire, plus doux... À mes yeux, c'est trop rigide, trop précis... Mais bon, ça reste quand même une danse et je m'exerce à celle-ci aussi...

Ta question fuse alors et je me redresse un peu, trop raide sous la surprise de ta question. Est-ce que ça se voit que je fais de la danse classique quand je break ? Non ? Ce n'est pas possible si ? Je tourne alors la tête vers toi, probablement un peu trop crispé suite à ta question... J'oserais avouer ça ? Autant à l'école, ça ne me dérange pas trop, mais en parler en pleine rue... Surtout devant eux... Je n'ai pas spécialement envie de les entendre se foutre amicalement de ma gueule à cause des exigences passées de ma mère qui me poursuivent encore jusqu'à aujourd'hui... D'ailleurs, pourquoi n'ai-je pas arrêté la danse classique en arrivant ici ?

Mes doigts affirment à nouveau leur prisent sur ton fin bras et te tire plus loin avant de te lâcher pour ramasser mon sac et le mettre sur mon épaule et mettre ma planche sous mon bras. Si je veux continuer à te parler, j'ai pas intérêt à user de ma planche sauf si je désire te faire courir, mais cela, n'est pas une très bonne idée. Je risquerais surtout d'avoir l'air de quelqu'un qui te fuit, ça ne serait pas très classe, surtout après ma réaction vis-à-vis de ta question.

« Je veux bien répondre à ta question, mais pas ici, j'ai pas spécialement envie que tout le monde sache ça. Mais ouais, t'as raison, je ne fais pas que du break et du hip hop. »

Je commence alors à marcher, m'éloignant de l'attroupement créé par mes potes. « Que dirais-tu d'aller boire un verre ou bien simplement de faire un tour dans le parc ? »

hj : désolé pour le délai - j'espère que ça te convient comme réponse d'ailleurs.
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: restons discret ft. Shin Hei Yung    Sam 11 Avr - 18:53

Captivée par la performance des danseurs et la joie qui se lisait sur leur visage, Eun Sil ne sentit pas tout de suite la prise du jeune homme se resserrer autour de son bras. Une idée folle lui avait traversé l’esprit. Celle des K Luv performants dans la rue. Le problème était, malheureusement, que, au vu de leur popularité un tel évènement pourrait créer une émeute ou des accidents. De toute façon son père s’empresserait de médiatiser la chose lui retirant tout son charme. Ce ne serait plus qu’une performance parmi tant d’autres, seule la scène serait différente. Fallait-il encore qu’il accepte… La jeune femme jeta cette idée hors de son esprit, ça ne lui ressemblait pas d’avoir des initiatives.

Sans crier gare, et comme il l’avait fait quelques minutes auparavant, le garçon la tira en arrière sans lui demander son reste. Comme la première fois, Eun Sil n’eut ni le temps ni l’idée de protester ou résister. Il l’entraîna en dehors de la foule, à l’endroit où ils c’étaient rencontrés. Même si « rencontrer » n’était pas le verbe le plus adéquate pour décrire leur premier échange. Elle avait, tout de même, la désagréable impression de se faire traîner dans tous les sens comme un vulgaire sac à patate. On l’avait rarement traitée avec si peu d’attention et pourtant ses parents ne l’avaient jamais gâtée. Surtout pas sa mère qui, dans son souvenir, ne débordait pas d’affection envers elle ni envers personne d’ailleurs.
La chanteuse oublia bien vite son indignation quand elle vit le danseur récupérer ses affaires à la hâte. Est-ce qu’elle avait dit une bêtise ? Elle c’était peut-être trompée ou l’avait vexé. Eun Sil ne parlait pas beaucoup et ouvrir la bouche lui demandait un effort surhumain. Elle en avait presque les mains moites quand elle osait lancer la conversation, sauf peut-être avec son père ou Luna. Alors pour une fois qu’elle cédait à sa curiosité, plutôt que de se recroqueviller dans sa carapace, la jeune femme ne s’attendait pas une réaction si vive. Et qui aurait pensé qu’une simple remarque le mettrait dans un tel état ? La demoiselle semblait avoir touché un point sensible et elle était tout à fait capable de s’en vouloir pour cela.
Il parla enfin et sa réponse la soulagea. Une chose était sûre, cette histoire de danse perturbait le garçon. Eun Sil commençait vraiment à se reprocher d’avoir posé la question en premier lieu. C’était tout de même étonnant qu’un danseur, qui paraissait aussi passionné par cette discipline, assume si peu ce qu’il avait appris. La polyvalence était plutôt la bienvenue en danse, alors pourquoi s’en cacher ? M’enfin, il n’avait pas l’air de lui en vouloir, c’était déjà ça.
Il lui proposa d’aller ailleurs, lui laissant le choix de la destination. Partir donc. Eun Sil tourna la tête en direction du groupe de danseurs, en se pinçant les lèvres. Ses lunettes noires masquaient sa déception. Elle avait envie de rester un peu plus longtemps pour profiter du spectacle. Ce genre d’occasion ne se représenterait pas de sitôt et d’après le nombre d’appels en absence de son paternel, la jeune femme n’était pas prête de pouvoir ressortir sans surveillance… D’un autre côté, si le meilleur danseur décidait de partir, rester aurait beaucoup moins d’intérêt. La demoiselle était tiraillée entre l’envie de rester et celle de le suivre.
C’étant déjà mis en marche, le danseur ne lui laissa pas le choix. Eun Sil fit quelques rapides enjambées pour le rattraper et marcher à son niveau.

- Tu as déjà mangé ? lui demandât-elle au lieu de répondre à sa question.
Eun Sil pouvait sentir dans l’air une odeur de nourriture. Son estomac lui rappela qu’elle n’avait rien mangé depuis le petit déjeuner et qu’il était midi largement passé. La chanteuse suivit l’odeur jusqu’à un stand de rue. Elle s’arrêta à quelques pas et se tourna vers le garçon l’air de dire « tu pourras m’expliquer tout ce que tu voudras mais d’abord je dois manger. »

>> Pas de problème et désolée pour l'attente !
avatar
♫ AVATAR : Kim Hyun A
♫ ÂGE : 25
♫ POINTS : 191

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: restons discret ft. Shin Hei Yung    Jeu 9 Juil - 18:20

Je venais de te poser une question, à savoir ce que tu préférais faire entre boire un verre et te promener tout simplement dans le parc. Si ça ne tenait qu’à moi, ça serait simplement un tour dans le parc, après tout, je n’ai pas beaucoup d’économie à cause de mes parents… Enfin, surtout ma mère… Elle attend toujours cet instant où je vais me planter pour de bon et devoir quitter ce milieu pour prendre un travail plus conventionnel comme elle le désire. Cela est ennuyant au fond de ne pas avoir de soutien… Je suis en quelque sorte seul dans la fosse au lion et depuis que je suis ici, je n’ai pas eu le loisir de me faire réellement d’amis. Enfin, disons plutôt que je suis trop individualiste pour cela et que dans l’enceinte de l’école, le climat de compétition ne permet pas réellement des liens bien durable à mon goût, parce qu’on veut tous être meilleurs que les autres, alors on s’en sert comme marchepieds, on les écrase, les ridiculises dès que possibles, etc. Bref, c’est du chacun pour soi et c’est pour cela qu’au final, je suis encore assez solitaire, que mes seuls potes, sont ceux que je rencontre dans la rue, comme toi à présent. Enfin, je ne peux pas encore te qualifier de potes, car après tout, je ne te connais pas, je ne sais rien de toi et qu’il faut plus de cinq minutes avec une personne pour pouvoir dire si on l’apprécie réellement…  Et en vue de comment je te traite depuis le début, si moi je viens à te qualifier d’amie à un moment ou un autre, cela ne risque pas d’être réciproque.

Finalement, tu me laisses encore entendre ta voix et je suis un peu ennuyé par ta requête. Autant j’aurais pu t’offrir un verre, mais à manger… Non, je n’aurais pas assez, du moins, pas sur moi… Je te regarde alors et t’adresse un sourire. Sauf si je ne t’accompagne pas pour manger, ce qui pourrait être une idée aussi. Après tout, j’ai appris la galanterie, alors il est normal que je t’offre à manger non ? Enfin… Je ne sais pas trop. Je réfléchis, me laissant entrainer dans ton sillage en quête de nourriture et quand l’odeur me parvient aux narines, je réalise que j’ai faim également…

« Non, je t’avoue que je n’ai pas vu passer le temps… Mais du coup, ça explique pourquoi il y avait un peu plus de monde, s’il est midi. »

Je me contente de te répondre simplement, ne parlant pas de t’offrir à manger ou autre étant donné que je suis bien loin d’avoir les moyens, contrairement à la quasi-totalité des étudiants de Kirin… Pour cela, j’en veux également à mes parents, car ils me foutent dans la merde, j’ai pas le loisir de faire beaucoup de choses, de succomber à des envies ou autres, si je veux quelque choses, je dois économiser un moment avant de pouvoir l’acquérir… Enfin, au moins comme ça, je connais le coût de la vie… Merde ! Ils me font chier.

Je  te souris et m’avance vers le marchant mais je ne prends aucune initiative pour ne pas te faire croire que  je  vais t’offrir à manger, même si ce n’est pas l’envie qui m’en manque au fond…  
avatar
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: restons discret ft. Shin Hei Yung    

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
restons discret ft. Shin Hei Yung
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shin-Sephiroth projet feu/eau 13X
» [Dimension Police] Shin Jigenrobo no Chikara !
» [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors
» Donjon des Larves [2.0]
» [Blog] Nous sommes à nouveau joignables

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
» K I R I N • :: HAPPY ENDING :: La boîte à rps :: Le cimetière des rps-